Account
Panier

Votre panier est vide.

La Naturopathie

Définition : naturopathe : Le mot naturopathie est un barbarisme puisque étymologiquement, « la nature » et du Grec, pathos, « la maladie« . Le mot aurait été inventé par John Scheel en 1885 et indiquerait en fait, selon certains promoteurs de cette pratique, le « chemin de la nature » (de l’anglais « nature » et « path », le « chemin ») ou « le mal étudié en fonction de la nature ».

Maintenir (prévention)ou rétablir (soigner) l’énergie vitale de l’organisme par une vision holistique, en appréhendant chaque individu sur les différents plans  – physique, émotionnel, psychique, énergétique – et en le plaçant au sein d’une écologie socio-culturelle et environnementale.

Le naturopathe se doit de travailler sur les différents plans de conscience de son patient. Si on sépare en 7 les niveaux d’un individu : le niveau 7 et 6 regroupe le physique, le soma. L’aspect psychique est présent dans le niveau 5 et l’aspect informationnel dans les niveaux 4.3.2.1. Ce qui signifie que le traitement de la maladie s’aborde sur le plan 6 et 7 par des techniques telles que la phyto, les basses dilutions d’homéopathie, la perception de la maladie par le malade et l’état psy du patient se traite sur le plan 5 (alphathérapie, dilutions moyennes d’homéopathie, thérapie par le dessin, relationnel ) et l’origine de la maladie touche les plans de conscience 4 à 1 (décodage biologique, psychogénéalogie, très hautes dilutions homéo,…). Donc en fait tout est imbriqué tant au niveau de la prise en charge du patient que du déroulement de la séance.

Heilpraktiker : créé en Allemagne pendant la 2° guerre pour pallier au manque de médecins partis au front. En Allemagne, ils ont une grande compétence, droit de prescription, remboursé,… Actes : ventouses, Baunscheidt, thérapies manuelles, réflexo, homéo, chp magnetiques…                         représenté en France par l’association des Heilpraktikers Français reconnu par les HP allemands. Ambition de la profession au niveau reconnaissance européenne.

Définitions : Iridologie, Phytothérapie , aromathérapie , homéopathie , relaxation ,ostéopathie ,correction alimentaire …

Depuis 1935 en France, les 10 techniques sont classées comme suit :

  1. L’alimentation ou hygiène nutritionnelle (diététique, nutrition, cures saisonnières)
  2. La psychologie ou hygiène neuropsychique (relaxation, gestion du stress, hygiène relationnelle, relation d’aide, psychothérapies brèves, sophrologie)
  3. Les exercices physiques ou hygiène musculaire et émonctorielle (gymnastiques douces, culture physique, yoga, stretching, danse, arts martiaux, bicyclette, natation).
  4. L’hydrologie (utilisation de l’eau chaude, froide, tiède, alternée, locale, générale, interne, externe, douches, bains, thalassothérapie et thermalisme, argiles)
  5. Les techniques manuelles – (massages non médicaux de type californien, coréen, Amma, onctions aromatiques)
  6. Les techniques réflexes ou réflexologie (appliquées au pied, à l’oreille, au nez, dos, … ; shiatsu, méthodes de Knap, Jarricault,Nogier)
  7. Les techniques respiratoires, sont empruntées au yoga, aux arts martiaux, Bol d’air Jacquier,)
  8. La phytologie utilise les plantes revitalisantes, drainantes, adaptogènes et les huiles essentielles), oligoéléments
  9. Les techniques énergétiques ont recours aux différentes formes de magnétisme, acupuncture, Reiki…
  10.  les techniques vibratoires utilisent des couleurs, des rayonnements solaires et lunaires, de la spectroscopie infrarouge ou d’une gamme musicale (bols tibétains), thérapies quantiques, physioscanning techniques informationnelles des tissus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

64 ÷ 16 =

To top