Account
Panier

Votre panier est vide.

La gemmothérapie

Définition : la gemmothérapie est une thérapie utilisant des bourgeons végétaux et autres tissus embryonnaires vivants (jeunes pousses et radicelles) sous forme buvable. Son but est de réaliser un drainage profond de l’organisme et de régulariser ensuite spécifiquement le fonctionnement des organes perturbés.

Historique : en 1959, le Dr Pol Henry de Bruxelles déclare que l’utilisation des tissus embryonnaires des arbres ou des plantes peut être thérapeutique. Mais déjà Sainte Hildegarde de Bingen (1098-1178) conseillait les bourgeons de Pomme, Bouleau, Cassis, Châtaignier, Frêne, Tilleul…

Plus tard, c’est Max Tétau, qui a été le promoteur de la gemmothérapie clinique.        

Mode d’action : données biochimiques : dans le bourgeon, on trouve la principale réserve de méristème des végétaux. Ces méristèmes sont des groupes de cellules embryonnaires indifférenciées du végétal. In vitro, une seule de ces cellules embryonnaires peut reconstituer le végétal dans sa totalité. Chacune d’entre-elles contient une grande quantité d’acides nucléiques (information génétique) et renferme également des minéraux, oligo-éléments, vitamines, enzymes, facteurs de croissance divers appelés auxines et les gibbérellines, hormones qui disparaissent dès la formation de la chlorophylle. On retrouve là la phytothérapie classique.                                                                           Données d’ordre énérgétique : le bourgeon est situé sur la branche de l’arbre il subit les influences à la fois : Telluriques et Cosmiques. Le bourgeon et la jeune pousse rencontrent les deux forces. La radicelle ne subit que la force tellurique. Cette position terre – ciel est l’axe de compréhension de son action sur l’homme, lui-même trait d’union entre le ciel et la terre selon la médecine chinoise.                   Donnée d’ordre symbolique : la vie de la plante peut se concentrer dans le bourgeon quand les conditions d’une vie adéquate font défaut, pour se déployer à nouveau quand celles-ci sont réunies. L’interruption de la croissance en hiver repose sur ce principe et le printemps représente la nouvelle vie.

Principe de fabrication : macérât concentré vendu par LA-ROYALE

  • 1ère étape            Les bourgeons frais entiers macèrent 20 jours  au 1/20° dans 33 % d’eau,  33 % de glycérine végétale (base végétale coprah bio) et 33 %  d’alcool à 96° (bio issu du seigle) Constamment agités lentement
  • 2ème étape          Filtration par gravité. Récupération de 12 à 13 kg de filtrat.
  • 3ème étape          Extraction par Pression douce, pour ne pas lyser les tissus des bourgeons. Récupération de 2 à 5 kg d’extrait
  • 4ème étape          Obtention de 14 à 18 litres de macérât concentré.

Autre mode de fabrication de Macérât de bourgeons:  Macérât glycériné 1D

  • 1ère étape                           Les bourgeons frais sont broyés
  • 2ème étape                          Macération au 1/20° dans 50 % de glycérine et 50 % d’alcool à 96°
  • 3ème étape                          Filtration
  • 4ème étape          Extraction par Pression trèsimportante
  • 5ème étape          Dilution au 1/10ème dans un mélange de16 % d’eau, 34 % d’alcool (96°) et 50 % de glycérine

Avec 1 litre, ils obtiennent 10 litres de macérât  1D, Ce n’est plus du 1/20ème mais du 1/200ème pas de Dynamisation.

La quantité d’alcool avec le macérât glycériné 1DH est importante Le titre alcoolique des macérât-mères  est très bas ce qui permet de les administrer aux enfants en bas âge. De plus, on consomme seulement de 5 à 15 gouttes de macérât concentré par jour soit 10 fois moins que le macérât 1D.

Les principaux concentrés :

  • AUBÉPINE             Système nerveux autonome
    • Système cardio-vasculaire
  •  CASSIS  Revitalisant – Stimulant général
    • Anti-allergique – anti-inflammatoire
    • Prépare l’action des autres bourgeons

GENÉVRIER           Détoxifiant vasculaire général

  • Protecteur du rein
    • Gestion des toxines de type « cristaux »
    • Protecteur du foie
  •  ROMARIN            Hépato-protecteur
    • Antioxydant
    • Gestion des toxines de type « colles »
    • Stimulant émotionnel
  •  BOULEAU VERRUQUEUX
    • Protecteur articulaire
    • Harmonisant du terrain acide
  • CHÊNE   Anti-sénescence
    • Stimulant endocrinien
    • Utile dans les états de chocs
    • Action sur les gencives
  •  GINKGO BILOBA                Anti-oxydant majeur
    • Protecteur de la microcirculation
    • Arbre de longévité

MARRONNIER      Maître remède de la circulation veineuse

  • Harmonise la circulation portale
  •  FIGUIER                Remède psychosomatique
    • Grand remède de dysbiose
    • Permet de « digérer » les événements
  •  FRAMBOISIER Le bourgeon hormonal féminin
    • Anti-allergique
    • Anti-inflammatoire
  •  PIN        Protège les articulations
    • Stimule le cartilage
    • Gère la structure en extension
  •  TILLEUL                 Tranquillisant majeur
    • Anti-spasmodique
    • Utile dans les inflammations digestives
    • Détoxifiant général
  • AIRELLE                 Anti-vieillissement féminin
    • Stimulant glandulaire féminin
    • Régénérateur de terrain
    • Harmonise la ménopause
    • Action sur le système ostéo-articulaire
  • SEQUOIA GIGANTAE          Anti-vieillissement masculin
    • Stimulant glandulaire masculin
    • Action sur le système ostéo-articulaire

on peut également associer en synergie plusieurs macérâts à visée thérapeutique identique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 4

To top