Blog

Le sauna infra rouge Wakan Thérapie

Le principe du sauna infra rouge est l’utilisation d’une longueur d’onde précise de la lumière qui va provoquer un échauffement. Le rayonnement est dirigé vers le patient et pénètre dans le corps jusqu’à  4 cm, c’est pourquoi le sauna infra rouge est plus efficace que le sauna traditionnel qui chauffe l’atmosphère dans lequel se trouve le patient. 

Sous l’influence des rayons infra rouges, le corps s’échauffe. Pour lutter contre cet échauffement, l’organisme dilate les pores de la peau pour libérer de la sueur (glandes sudoripares) et de la graisse (glandes sébacées). La sueur est chargée de toxines, de métaux lourds et de minéraux. La graisse élimine le cholestérol. Pendant ou après le sauna, il est conseillé de boire de l’eau afin de continuer à mobiliser les fluides du corps. Une recharge minérale complète sera entreprise.

Dans le sauna infra rouge, la tête se trouve en dehors du dôme. Le patient a un véritable confort de soins, ce qui permet également de pratiquer des séances plus longues que le sauna traditionnel. Le réglage de la température à l’intérieur du dôme cible précisément l’objectif thérapeutique  de la séance et limite les contre indications. 

L’élévation de la température corporelle a des effets bénéfiques sur l’état de santé : 

– augmentation de l’élimination (drainage des toxines), 

– amélioration du métabolisme par relance cardio-vasculaire et drainage des organes, 

– amélioration de la circulation générale, soutient la fonction cardiaque, 

– combustion des réserves caloriques (perte de poids), 

– efficacité de créer une fièvre « artificielle » pour lutter contre les infections généralisées (maladie de Lyme, …), renforcement de l’immunité, 

– détente et relâchement musculaire, 

– diminution des douleurs articulaires (arthrose), musculaires (fibromyalgie), 

– amélioration de la cicatrisation et de la réparation des tissus lésés (accident musculaire, tout problème de peau).

– Amélioration de la capacité respiratoire par détente des muscles de la cage thoracique (asthme)

Il existe de nombreuses études mondiales sur les effets bénéfiques du sauna infra rouge.
Contre indications : il semble évident qu’un patient dévitalisé doit d’abord relancer son énergie vitale avant de pratiquer des séances de sauna infra rouge et même avant toute séance de détoxification. Le sauna est contre indiqué aux grands malades cardiaques, aux femmes enceintes. 
Concernant les autres pathologies, il est conseillé de modérer la température d’échauffement afin de ne pas brusquer le corps et de favoriser les capacités d’adaptation.

http://la-mesange-bleue.fr/accueil?page=shop.product_details&flypage=flypage.tpl&category_id=94&product_id=913

detox protocol

Détox Protocol’

APPAREIL SPÉCIALISÉ DANS LE PROTOCOLE DE DÉTOXIFICATION DU CORPS PAR BAINS DE PIEDS

Présentation :

L’appareil Détox Protocol’ crée une électrolyse de l’eau. On y ajoute un peu de sel afin d’augmenter les électrolytes et favoriser la conduction du courant dans l’eau. Le protocole est toujours le même :

– Remplir la cuvette d’eau tiède du robinet jusqu’à mi-hauteur.

– Ajouter une pincée de sel blanc basique. Nul besoin d’utiliser du bon sel de mer riche en minéraux et oligo-éléments car on se sert du courant pour évacuer des toxines et non récupérer des éléments bénéfiques. Après le bain Détox, on pourra si on le désire, pratiquer un bain de pieds d’eau salée au sel de Guérande, à la fleur de sel ou bien aux sels enrichis Alcabain™ du Dr Jentschura.

– Déposer, au fond de la cuvette, la bobine préalablement nettoyée, désoxydée 2-3 mn dans un bain d’acide chlorhydrique ou phosphorique diluée à 10%. Celle-ci est branchée à la console électrique du Détox Protocol’.

– Plonger les pieds dans l’eau. Le traitement dure trente minutes. L’eau va très rapidement se colorer en brun rouge brique même si les pieds ne trempent pas dans l’eau. Cette coloration est due à l’électrolyse des particules contenues dans l’eau de préparation (l’eau du robinet). Mais dans le traitement Détox, nous allons soumettre aux pieds un courant de faible intensité, que l’on ne sent pas. Ce courant va modifier la perméabilité membranaire et permettre le largage d’éléments interstitiels voire intracellulaires. Il faut un certain temps pour que les cellules larguent leurs toxines, c’est pourquoi on considère que les 10 dernières minutes du Détox Protocol’ «Â appartiennent » vraiment au patient. Il est important de respecter le temps de traitement de trente minutes.

Les pieds, par la pesanteur et un certain ralentissement de la circulation sanguine sont une zone d’encrassement privilégiée. Cette élimination, au fur et à mesure des séances, va intéresser aussi l’ensemble du corps, déjà par la circulation du sang, puis par la circulation plus lente du système lymphatique et enfin depuis les zones de stockage telle que les graisses et le tissu conjonctif. C’est pourquoi il ne faut pas s’attendre à voir l’eau du bain s’éclaircir au fur et à mesure des séances. Nous avons en permanence des toxines endogènes et exogènes à évacuer.

Un traitement par le Détox Protocol’ élimine les toxines articulaires des rhumatismes, des crises de gouttes ou liées à l’activité physique. Le Détox Protocol’ soutient la lutte contre les mycoses. Le bain de pieds détoxifiant par électrolyse de l’eau du Détox Protocol’ contribue à éliminer les métaux lourds, les hydrocarbures et les xéno-toxines issues de la pollution atmosphérique et alimentaire.

La couleur du bain à la fin du programme est différente d’un patient à l’autre ou d’une journée à l’autre pour un même patient. Il est important de compenser les éliminations par une prise de compléments alimentaires anti oxydants, de soutenir les organes émonctoires en buvant une eau de drainage non acide accompagnée de remèdes dépuratifs. On ne doit pas entreprendre un Détox protocol’ sur une personne dévitalisée, épuisée énergétiquement ou en soins de chimiothérapie quelqu’il soit. Le patient doit avoir une énergie suffisante avant de faire toute détoxification.

Mieux connaître la Toxémie

Définition : La toxémie est une intoxication du sang par présence et/ ou accumulation d’éléments anormaux. Ces éléments peuvent être des déchets articulaires ou organiques. Ils peuvent être également d’origine exogène comme des xénobiotiques tels que des métaux lourds, hydrocarbures… Un autre type d’éléments peut perturber la physiologie s’ils sont en concentration anormale, ce sont les champignons.

Causes : Surexposition, intoxication aigue ou chronique aux métaux lourds, contamination ou infections de micro organismes (myco bactéries, mycoses …), surcharge de métabolisme interne (sur ou mauvaise alimentation, sport, atteinte iatrogène, …), défaut de fonctionnements des émonctoires (Foie, Reins, Poumons, Peau, Intestins, utérus, prostate), …

Gestion de la Toxémie :

Reconnaître la situation de toxémie :

Émonctoires surchargés : migraine, boutons, douleurs abdominales, articulaires, teint jaune, cireux, fatigue chronique, constipation/ diarrhée.

Historique d’exposition à des polluants.

Période de surcharge métabolique : repas de fête, surentraînement sportif, cure médicamenteuse à fortes doses, changement de saison, …


Protection contre la toxémie :


Renforcer et drainer les émonctoires, limiter les excès, les abus de toxiques.

Eviter les expositions aux polluants (système de protection de la peau, des poumons)


Lutte contre la toxémie installée :

Phytothérapie, thermothérapie.

Protocole de détoxification du corps par bains de pieds : Détox Protocol’


L’intoxication de l’organisme : travail de JL Garillon pour le protocole Physio Détox similaire au Détox Protocol’

La détoxification est un mécanisme biochimique lié au métabolisme de désactivation et d’excrétion des « molécules actives » de l’organisme ainsi que des « xénobiotiques ».Les réactions de détoxification ont pour substrat des molécules dont l’activité prend fin par catabolisme (destruction qui engendre des résidus métaboliques) au sein des cellules vivantes et/ou des molécules étrangères au métabolisme (dites xénobiotiques) qui sont entrées inopinément dans l’organisme.

On appelle « xénobiotique » toute substance possédant des propriétés toxiques, même à très faible concentration (exemple des pesticides, des produits de synthèse, fumées, polluants atmosphériques, produits phytosanitaires, …). Toutes ces molécules étrangères de faible masse moléculaire sont dotées d’une activité nuisible à l’organisme (toxicité) causant un empoisonnement progressif des mécanismes physiologiques naturels.

La désintoxication consiste dans l’action de débarrasser l’organisme des substances toxiques, en les neutralisant ou en les transformant, afin d’éliminer ces sécrétions et de purifier le sang. La désintoxication est une stratégie naturelle de protection de la santé, qui contribue à éliminer les toxines nocives des cellules et des tissus, de façon à recouvrer des fonctions normales.

L’élimination des toxines du corps se fait par plusieurs issues que l’on rassemble sous le nom d’émonctoires : intestins, foie et vésicule biliaire, reins, poumons, peau, utérus et prostate. On qualifie donc la détoxification comme étant un processus d’élimination, de neutralisation ou de transformation des « toxines » présentes dans l’organisme, ainsi que l’élimination des sécrétions de mucus ou des phénomènes de congestion.

Certaines de ces toxines telles que les pesticides, les métaux lourds, et autres poisons proviennent de notre alimentation, de l’air ambiant, de l’exposition à l’environnement, de l’utilisation de médicaments ou de drogues, que ce soit de manière ponctuelle et/ou chronique. Dans le corps, les graisses oxydées, le cholestérol non recyclé, les radicaux libres, et autres molécules irritantes sont considérés par le corps comme des « toxines ». Une mauvaise digestion, un dysfonctionnement du côlon, une insuffisance du foie ou une déficience des reins, de l’appareil respiratoire ou de la peau peuvent augmenter la toxicité.

Les « toxines » sont les substances résultant d’un processus développé par le corps en réaction à des molécules entrées dans l’organisme provenant du milieu environnemental et qui engendrent des réactions pathologiques. À l’époque actuelle, les villes sont polluées (que ce soit à travers l’eau, l’air ou le sol) de solvants, de poisons, de fumées diverses, de gaz d’échappements, de dioxines, de métaux lourds, de substances volatiles diverses, d’ondes électromagnétiques, etc.

Qui plus est, un très grand nombre d’aliments contient des conservateurs chimiques, des résidus de pesticides ou d’herbicides, des nitrates, des colorants chimiques et d’autres agents carcinogènes ou nanoparticules toxiques. Pour lutter contre ces agressions incessantes, l’organisme a développé divers mécanismes enzymatiques complexes pour purifier les fonctions biologiques. On associe plusieurs maladies à une incapacité du corps à détoxifier assez efficacement le corps de ses toxines. Ainsi, on relie certaines pathologies à ce processus telles que le syndrome de fatigue chronique, la fibromyalgie, la maladie neuro-dégénérative, divers types de pathologies immunitaires ou auto immunes et surtout de nombreux cancers. Ainsi, les produits chimiques toxiques entrent dans notre corps sous forme d’aliments malsains et raffinés, d’additifs chimiques et de polluants environnementaux. Ces molécules nocives peuvent être retrouvées à profusion dans l’air, l’eau potable, les rations alimentaires, aussi bien que dans les médicaments pharmaceutiques.

Premier contact avec les aliments ingérés, le tube digestif fait office de gardien et de filtre. Les cellules de la muqueuse intestinale trient les substances parmi les 25 tonnes d’aliments avalés en une vie. En petite quantité, la présence de déchets au sein de l’organisme est tout à fait normale. Par contre, si les toxines tendent à s’accumuler, elles entravent alors la perméabilité de cette barrière muqueuse et exposent l’organisme à l’absorption de certaines toxines qui deviendront des poisons métaboliques et cellulaires.

Une autre grande propriété du Détox Protocol’ est de soumettre le courant de la bobine aux méridiens décrits dans la médecine chinoise et ayurvédique et dont certains partent ou s’achèvent aux orteils. Les méridiens sont parcourus par des micro courants dont la circulation peut être entravée ou ralentie. Le Détox protocol’ réharmonise cette circulation. La plante des pieds captent l’énergie tellurique par la plante par le premier chakra ou le premier point du méridien du Rein. La vie moderne isole notre corps de cette énergie par les semelles de nos chaussures, les tapis ou les sols modernes. Le Détox protocol’ reconnecte le corps à la terre et permet une décharge des ondes électro magnétiques des systèmes Wifi, GSM et autres. Ce sont les travaux du Dr James Oschmann (Médecine énergétique, les bases scientifiques, éditions Sully).

Il est à noter que certains tests sur le patient peuvent révéler une «inversion » de la circulation énergétique pendant la cure de détoxication par les bains de pieds. Cela signifie que le corps à ce moment là se comporte comme un égout afin d’éliminer les toxines. Cette circulation reprendra son sens et son rythme physiologique après la cure.

C’est donc un double effet de réactivation de notre organisme que procure le traitement Détox protocol’: L’effet physiologique de dépuration et l’effet énergétique de recharge et d’harmonisation.

James Oschman, Biophysicien, PhD. Congrès Physioquanta Montpellier 2016.

President, Nature’s Own Research Association

Ph.D. Biological Sciences, University of Pittsburgh

B.S. Biophysics, University of Pittsburgh

http://la-mesange-bleue.fr/accueil?page=shop.product_details&flypage=flypage.tpl&category_id=94&product_id=655

pedirelax

PédiRelax

Cet appareil fournit un rayonnement infra rouge et magnétique (non réglable en intensité) : c’est-à-dire qu’il possède un effet chauffant et énergétique.

 

Les stimulations électriques selon différentes courbes de programmes apaise la douleur, améliore la circulation.

Donc nous avons un effet sur les crises d arthroses, de goutte, les séquelles de pied ankylosé, entorses …; les plaies variqueuses, l’artérite ou les jambes lourdes et/ou  gonflées…

Effet positif sur les jambes sans repos.

On obtient une détente musculaire dans les suites sportives (surentrainement ou blessures), les crampes, les contractures, les tensions d’origine neuropathiques (hémiplégie, Parkinson, SEP, syndrome Strumpel Laurain, …)

On constate une meilleure marche après la séance, plus légère.

Les séances améliorent l’ancrage au sol, corrige le 1° chakra et favorise la circulation de l’énergie dans les méridiens d’acupuncture (Rein 1, points des orteils…)

Les stimulations sont situées sur les zones de podoréflexologie donc action positives sur ces zones.

Les électrodes fournies distribuent un courant antalgique, elles peuvent être posées par exemple sur une zone de genou douloureux ou les mollets pour un meilleur retour veineux …

La ceinture abdominale peut améliorer la silhouette et améliorer le transit intestinal.

Etat des différents courants transmis :

Programme

Configuration

Remarque

1

Salve de courant en continu bilatéral par 8 impulsions

2

Salve saccadée alternant une intensité supérieure tantôt à gauche, tantôt à droite.

Effet excito-moteur selon l’intensité

3

Salve bilatérale saccadée régulière de 15 sec environ s’achevant par une salve continue.

4

Salve (plus longue que programme 2) saccadée alternant une intensité supérieure tantôt à gauche, tantôt à droite.

5

Salve bilatérale alternant un courant saccadé puis en continu sans pause

6

Saccade de 5 impulsions à droite pour 1 à gauche et alternativement

7

Salve de courant en continu rapide bilatéral

8

Courant saccadé bilatéral par salve de 8 sec environ

9

Courant en continu droite gauche rapide

rappelant la marche

10

Saccade rapide bilatérale de 6 sec environ

11

Saccades prononcées de 3 sec environ alternant droite et gauche

12

Salves bilatérales par saccades rapides de 1 sec environ

13

Alternance bilatérale de 2 salves puis une salve de courant en continu

14

Saccades prononcées bilatérales de 2 sec environ

15

Saccades prononcées droite gauche rapides

provoquant une stimulation musculaire

16

Courant en continu alternant droite et gauche pour une intensité

provoquant une stimulation musculaire

17

Saccades bilatérales rapides de 5 sec environ

18

Intensité progressive de courant en continu

Montée de l’intensité jusqu’à stimulation musculaire

19

Saccades prononcées alternatives gauche-droite de 5 sec environ

20

Saccades lentes en alternance gauche-droite 2 puis 1

21

Saccades prononcées bilatérales

Le courant semble se déplacer sous le pied

22

Saccades rapides bilatérales sur un fond de courant en continu

23

Salves de courant saccadés

Le courant semble se déplacer sous le pied

24

Salves bilatérales rapides de courant en continu

 

25

Salves bilatérales de courant en continu

http://la-mesange-bleue.fr/accueil?page=shop.product_details&flypage=flypage.tpl&category_id=94&product_id=921

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme.

On devrait plutôt parler de syndrome de Lyme car il existe une infinité d’expression de la maladie.

Elle peut être d’ordre général comme une grande fatigue inexpliquée, neurologique avec des atteintes allant jusqu’à la paralysie, rhumatismale avec des grandes douleurs, organiques avec des désordres physiologiques.

Elle est insaisissable car l’hôte peut séjourner dans le corps pendant plusieurs années et déclencher les symptômes en profitant d’une période de faiblesse de l’individu.

Elle est récidivante car les antibiotiques ou les huiles essentielles n’attaquent que les bactéries actives, réveillées. Celles qui se sont protégées par une coque , celles qui sont en sommeil, ne sont pas atteintes par les remèdes classiques même s’ils sont fort dosés.

Le laboratoire suisse Bionops a décrit avec l’aide de biologistes spécialisés dans la maladie de Lyme un protocole associant le traitement de la forme active avec des huiles essentielles désinfectantes mais aussi et surtout l’administration de la serraptase, enzyme issue du ver à soie, qui va attaquer la coque protectrice des borrelia et fragilisera leur protection.

il s’agit d’un traitement efficace et complet.

OLIFE by EVERGREENLIFE- Propriétés

Olife by EvergreenlifeAnalyse et Propriétés du produit OLIFE fabriqué en Italie par Evergreenlife
Traduction du 10 03 15 (LM)



La feuille de l’olivier est riche en oleuropéine. Une multitude de molécules très importantes pour la santé est issue de la synthèse de l’oleuropéine. Les principales sont : l’acide élénolique, l’hydroxytyrosol, le tyrosol et la rutine.
OLIFE a été étudié et analysé par la faculté de Pharmacie de Trieste. Les valeurs (HPCL et HPCL-MS) relevées sur un échantillon d’OLIFE produit le 15 06 2010, présente 6 mois après son conditionnement, la  biodisponibilité  (stable) des principales molécules  suivantes :
Teneurs moyennes d’ OLIFE:
Oleuropéine  2.656 mg/l
Hydroxytyrossol  213 mg/l
Tyrosol   174 mg/l
Acide elénolique 1.393 mg/l
Rutine   237 mg/l
L’action anti-radicalaire a elle aussi été constatée.


OLEUROPEINE : (Etude de Ehime University) L’extrait des feuilles d’olivier sur les lésions cutanées dues aux radiations solaires (UV) inhibe l’augmentation de l’épaisseur de la peau, la réduction de l’élasticité et la formation de tumeurs de la peau dues aux rayons UV.  
HYDROXYTYROSOL : polyphénol naturel anti-oxydant (radical scavenger) comparable aux propriétés anti-oxydantes des vitamines C et E. L’hydroxytyrosol inhibe l’oxydation des cellules altérées dans les  maladies dégénératives et chroniques (athérosclérose, arthrite, troubles cardio-vasculaires). Diminue le risque de la dégénération maculaire. Inducteur de la formation du glutathion. Nutriment cible de la mitochondrie.
TYROSOL : puissant antioxydant, agit sur les niveaux et l’activité des monoamines (dopamine, adrénaline, norépinephrine, sérotonine) et améliore donc le métabolisme général (foie, muscles, cœur) et le métabolisme cérébral : effet anti-stress, anti-dépressif, meilleures capacités mnésique et de concentration.
Action de rééquilibrage des peptides opioides (beta endorphines) : réduction de la fatigue mentale, amélioration de l’attention, de la concentration et de la performance intellectuelle. Augmentation de la résistance physique. Léger effet anti-dépresseur.
Action amaigrissante : stimule la lipolyse. Etude : perte pondérale moyenne de 9 kgs en 3 mois chez 130 patients en surcharge pondérale.  Avec :
- Une augmentation de la lipolyse d’environ 17% chez les patients sédentaires
- Une augmentation de la lipolyse de 44%  chez les sportifs
L’action amaigrissante s’explique aussi par la présence des phénols qui augmente d’environ 30% les niveaux de sérotonine, substance à même de supprimer le désir incontrôlable des hydrates de carbone et d’exercer une action sédative, en réduisant d’autant la faim due à l’anxiété.
ACIDE ELENOLIQUE : antioxydant, améliore la circulation sanguine, puissant anti-bactérien et viral.
RUTINE, CATECHINES et LUTEOLINE (flavonoïde) : antioxydants dont le pouvoir est supérieur à celui des vitamines C et E grâce à) la synergie des flavonoïdes, des oleuropeosides et des phénols.
La rutine est un bioflavonoide qui renforce les capillaires et régule leur perméabilité. 
Améliore le cycle menstruel, la circulation, les œdèmes, le prurit, les rougeurs, les hémorroïdes et les varices. Grâce à ses propriétés antioxydantes, anti-aggrégantes plaquettaires et anti-thrombotiques (effet fluidifiant), la rutine soutient la santé cardio-vasculaire par exemple dans les cas de cholestérol élevé, d’obésité ou de sensibilité au glucose.



Ces substances ont les effets suivants in vitro et in vivo :
- Antioxydants
- Bénéfiques pour la circulation et le cœur
- Régularisent la tension artérielle
- Améliorent le métabolisme des lipides et des hydrates de carbone
- Réduisent les sucres et les graisses dans le sang, diminuent le cholestérol
- Diminuent l’état de fatigue (somnolence) parce qu’elles favorisent l’apport d’oxygène au niveaux périphérique et cérébral en raison de leur action vaso-dilatatrice
- Renforcent le système immunitaire
- Antibactériens, antiviraux et antimycotiques
- Diurétiques
- Purifient l’organisme
- Renforcent les vaisseaux capillaires
Dans la pharmacopée officielle italienne, Registre des plantes autorisées du Ministère de la Santé, il est mentionné : «Feuilles d’olivier : Métabolisme des lipides et des hydrates de carbone. Circulation normale du sang. Régularité de la tension artérielle ». 


ACTION DES PRINCIPES ACTIFS :
Les principes actifs présents dans l’extrait de la feuille d’olivier sont 30 à 40 fois plus puissants que ceux présents dans l’huile.
La dose quotidienne de OLIFE (70 ml) correspond aux principes actifs présents dans 2 litres d’huile extra-vierge d’olive sans les calories des lipides.


1. ACTION HYPOTENSIVE : l’action hypotensive des feuilles d’olivier s’exprime de façon significative  et plus durable chez les hypertendus, à la différence des diabétiques hypertendus. On a relevé une action hypotensive aussi bien dans des cas d’hypertension rénale que dans les cas d’hypertension primaire (de la ménopause à l’athérosclérose).
Les extraits de feuilles d’olivier ont une action antagoniste du calcium sur les vaisseaux sanguins (due à l’enzyme ECA –Enzyme de conversion Angiotensine-).
L’action vaso-dilatatrice s’explique par le relâchement de la musculature lisse des vaisseaux (même des coronaires). Elle réduit la pression systolique et normalise la pression diastolique.
Ses propriétés hypotensives la rendent utile dans le traitement de l’hypertension chez les sujets âgés souffrant d’artériosclérose.  


2. ACTION CARDIOTONIQUE : grâce à la présence des antioxydants, l’extrait de feuilles d’olivier exerce une action cardiotonique,  anti-arythmique et régularise les battements cardiaques. Effet cardio-protecteur de l’Oleuropéine dans les occlusions coronariennes. Peut prévenir les crises d’angor.


3. ACTION VASO-PROTECTRICE : les acides gras polyinsaturés (acide linoléique) favoriseraient une action vaso-protectrice, par la production de thromboxanes et des prostaglandines  jouant un rôle sur l’intégrité des vaisseaux sanguins.


4. ACTION HYPOGLYCEMIANTE : l’oleuropéine et l’acide l’élénolique ont un effet sur le diabète. L’acide élénolique en particulier réduit le taux de glucose sanguin, diminue les taux d’insuline et améliore la tolérance au glucose. Les propriétés hypoglycémiantes  régulent les niveaux de sucres dans le sang, ce qui est particulièrement important dans le diabète.



5. ACTION HYPO-CHOLESTEROLEMIANTE : la présence d’acides gras polyinsaturés (acide linolénique) réduit les taux de cholestérol et de lipides en diminuant le taux des lipoprotéines à basse densité (LDL) (mauvais cholestérol) et en augmentant les lipoprotéines à haute densité (HDL) (bon cholestérol). Les polyphénols permettent de rééquilibrer les phospholipides et  la viscosité hématique est diminuée (fluidité sanguine) par l’inhibition des plaquettes.


6. ACTION ASTRINGENTE : l’action astringente des tanins rendent les feuilles d’olivier bénéfiques dans les affections cutanées, les dermatites, les érythèmes, les hémorroïdes, mais aussi les inflammations de l’appareil digestif et des diarrhées dues aux inflammations gastro-intestinales.


7. ACTION FEBRIFUGE 


8. ACTION AMAIGRISSANTE : dans le syndrome métabolique, les feuilles d’olivier réduisent la graisse abdominale.


9. ACTION ANTI-INFLAMMATOIRE : les feuilles favorisent la cicatrisation, protègent et tonifient les vaisseaux capillaires, calment les inflammations hémorroïdaires.


10. ACTION DIURETIQUE : l’action vaso-dilatatrice se passe aussi au niveau rénal, ce qui explique l’action diurétique. D’où son intérêt dans les affections telles que la goutte, les rhumatismes et l’obésité. Les feuilles d’olivier ont une action rénale avec amélioration de la fonction glomérulaire et augmentation de l’élimination des catabolites azotés et des sels.


11. ACTION ENERGISANTE : sensation de bien-être général, meilleure énergie et résistance à la fatigue


12. ACTION PROTECTRICE : en protégeant les muqueuses, les feuilles d’olivier préviennent l’hyperchlorhydrie en diminuant le risque des ulcères gastriques et duodénaux. Elles freinent le processus de vieillissement.


13. ACTION DEPURATIVE : action de détoxication globale (excès d’acides uriques, de graisses et de sucres dans le sang). Purifie le foie.


14. ACTION VASO-DILATATRICE : selon l’étude de Capretti (1948), l’infusion de feuilles d’olivier a une action de vasodilatation sur les fibres musculaires lisses des parois des vaisseaux.


15. ACTION SUR L’ACTIVITE MENTALE : l’inhibition d’une enzyme responsable de la dégradation des  monoamines (dopamine, adrénaline, norépinéphrine, sérotonine) a une incidence à la fois sur leur taux et leur activité ; ce qui améliore l’activité intellectuelle (effet anti-dépressif, meilleures capacité mnésique et de concentration). Les mêmes principes actifs exercent une action de rééquilibrage des peptides opioïdes (bêta-endorphine) avec diminution de la fatigue mentale, amélioration de l’attention, de la concentration, des performances intellectuelles avec un léger effet antidépressif. Amélioration de l’état de bien-être.



16. ACTION ANTI-MICOTIQUE : amélioration de la protection cellulaire grâce à la réponse des macrophages. Ce qui complète l’action antimicrobienne (bactéries, levures, champignons, moisissures, candidas albicans et autres parasites), l’inhibition de l’agrégation antiplaquettaires et des eicosanoides. 


17. ACTION ANTIVIRALE : (acide élénolique) : puissant antibactérien et antiviral (herpès, grippe)


18. ACTION ANTI-TUMORALE (fraction phénolique) : prévention des maladies dégénératives (cancer du sein).


19. ACTION ANTI-OXYDANTE : contre la péroxydation lipidique (athérosclérose). Les flavonoïdes, phénols et oleuropeosides ont une importante activité antioxydante. 


20. AUTRES ACTIONS :
a. L’extrait de feuilles d’olive a des propriétés anti-spastiques et broncho-dilatatrices
b. Action laxative (constipation chronique)
c. Stimule la minéralisation des os et l’assimilation des sels minéraux
d. Dissout les calculs biliaires
e. Traite les dysfonctions rénales et les inflammations de la vessie
f. Calme les spasmes gastriques et la gêne des hémorroïdes
OLIFE est dénué d’effets secondaires.


Vous désirez commander le produit OLIFE : connectez vous directement sur le site evergreenlife : http://www.evergreenlife.it/bodenreiderjeanfrancois


ou bien contactez nous pour que nous puissions vous faire parvenir votre commande : lamesangebleue55@orange.fr

OLIFE by EVERGREENLIFE- Présentation

Présentation du produit OLIFE fabriqué en Italie par Evergreenlife
Traduction du 10 03 15 (LM)



OLIVUM est le fruit de l’intérêt d’un homme Livio PESLE (Frioul, Italie) pour les feuilles d’olivier dont les multiples bienfaits sont rapportés par la Tradition (Bible) et par une littérature scientifique dense et constante. Après des années d’expériences, un procédé d’extraction spécifique breveté a permis la naissance d’ OLIVUM, une infusion aqueuse naturelle très riche en principes actifs de feuilles d’olivier d’origine certifiée, 100% naturelles, sans additifs chimiques.
OLIVUM est obtenu à partir de la sélection de feuilles d’olivier, d’origine certifiée, 100% naturelles, sans additifs chimiques, provenant d’arbres centenaires d’un « cultivar » particulièrement riche en oleuropéine. 
OLIVUM est la base de tous les produits EVERGREEN LIFE PRODUCTS.
Après avoir commencé la commercialisation auprès des diététiques et des pharmacies, Livio PESLE a créé en 2010 EVERGREEN LIFE car il rêvait de donner à chacun la possibilité d’en obtenir les bienfaits physiques et économiques.
Le brevet OLIFE concerne l’extrait aqueux exclusif de feuilles d’olivier, riche en acide élénolique, hydroxytyrosol et rutine.
Les feuilles de l’olivier sont riches en :
Flavonoides, phytostérols, choline, oleuropéine, apigénine, glucosides amers, acide oléanoique, composé triterpénique, rutosides et glycosides de l’apigénine  et de la  lutéoline, secoiridoïdes, oleuropeosides, substances amères, olivemarine, sels minéraux, calcium, alcaloïdes, chlorophylle, cires, mannitol, huile, sucres, tanins, auxquels il convient de rajouter les ACIDES GRAS POLY INSATURES, ALPHA LINOLEIQUE qui réduisent le cholestérol LDL et augmentent le cholestérol HDL …
La feuille de l’olivier est riche en oleuropéine. Une multitude de molécules très importantes pour la santé est issue de la synthèse de l’oleuropéine. Les principales sont : l’acide élénolique, l’hydroxytyrosol, le tyrosol et la rutine.
OLIFE a été étudié et analysé par la faculté de Pharmacie de Trieste. Les valeurs (HPCL et HPCL-MS) relevées sur un échantillon d’OLIFE produit le 15 06 2010, présente 6 mois après son conditionnement, la biodisponibilité  (stable) des principales molécules  suivantes :
Teneurs moyennes d’ OLIFE:
Oleuropéine 2.656 mg/l
Hydroxytyrossol 213 mg/l
Tyrosol 174 mg/l
Acide elénolique 1.393 mg/l
Rutine 237 mg/l
L’action anti-radicalaire a elle aussi été constatée.


Vous désirez commander le produit OLIFE : connectez vous directement sur le site evergreenlife : http://www.evergreenlife.it/bodenreiderjeanfrancois


ou bien contactez nous pour que nous puissions vous faire parvenir votre commande : lamesangebleue55@orange.fr

Cake au café

Cake au café


pour 6 personnes



100g de dattes coupées en lamelles
200g de noisettes en poudre
3 cuillères à soupe de succédané de café Pionier
200g de sucre
20g de sucre vanillé
1pincée de sel
300g de farine
2 cuillères à café de levure
200g de beurre
2 dl de crème demi écrémé
4 œufs battus



Mélanger les noisettes, le succédané de café le sucre, le sucre vanillé et la pincée de sel.A jouter la farine et la levure.


Faire fondre à feu doux le beurre dans une casserole avec la crème et l’ajouter au mélange. Puis incorporer les œufs battus à la préparation.
Mélanger jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Ajouter les dattes.
Verser le tout dans un mouleà cake beurré et cuire à 180°C (th6) pendant 60mn.

TARTE A LA RICOTTA ET CAFE

TARTE A LA RICOTTA ET CAFE


pour 6 personnes
350g de pâte brisée
500g de ricotta
200g de sucre
4 œufs
3 cuillères à soupe de succédané de café Pionier


Etaler la pâte brisée dans un moule beurré et fariné. Bien écraser la ricotta avec une fourchette.


Mélanger le sucre et les œufs puis ajouer la ricotta et le succédané de café Pionier.


Verser la préparation dans le moule. Enfourner à 180°C (Th 6) pendant 30 à 45 mn.

MIEUX CONNAITRE L’EVALUATION DES OLIGOELEMENTS PAR LA SPECTROPHOTOMETRIE

MIEUX CONNAITRE L’EVALUATION DES OLIGOELEMENTS PAR LA SPECTROPHOTOMETRIE
1. Définitions :
oligo-éléments : ce sont des métaux et des métalloides contenus dans le corps humain à toutes petites doses mais indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.                                                                


Les oligo-éléments ont quatre actions :                                                                                                                                          ce sont des catalyseurs des multiples fonctions de l’organisme. Leur seule présence permet des réactions chimiques qui ne se produiraient pas sans cela ou pas complètement.                                                                                                                                       Chaque oligo-élément à une action bien spécifique à une réaction chimique précise.                                                                             Ils sont modificateurs de terrain.                                                                                                                                                    Ils sont agents directs des échanges métaboliques.                                                                                          
Les minéraux, eux, vont être présents en plus grande quantité et auront souvent des rôles de construction.
La densité optique des échantillons est déterminée par un spectrophotomètre préalablement étalonné sur la longueur d’onde d’absorption de la substance à étudier.
CARENCES ET EXCES : comme tout principe actif, une carence ou un excès en oligo-éléments peut engendrer des perturbations graves sur la santé. Il est important de respecter les posologies conseillées. Il n’y a pas de véritable contre-indication. Le raffinage des aliments les prive  énormément de sels minéraux et d’oligo-éléments (raffinage du sel, du sucre, bluttage des farines, les céréales et les fruits décortiqués…)


2. Étude des minéraux et des oligo-éléments évalués lors de la spectrophotométrie par OLIGOSCAN
21. Calcium :
fonction : le calcium est le minéral le plus abondant dans l’organisme et 99 % se trouvent dans le squelette et les dents dont il assure la croissance, la solidité et l’entretien. Il joue un grand rôle dans la transmission de l’influx nerveux, dans la contraction musculaire et régule le rythme cardiaque. Le calcium joue un rôle dans la coagulation sanguine et active certaines enzymes. Il prévient de l’hypertension.
Carence en calcium : signe de la carence : crampes inexplicables, tétanie, allergies (urticaire), douleurs dans le dos, irritabilité, dépression ou insomnies.Ostéoporose
L’absorption calcique peut être diminuée à cause de perturbations des fonctions gastro-intestinales
Sédentarité et manque d’exercice physique, tabagisme et/ou alcoolisme, traitement à base de cortisone…
Excès de calcium : signe de l’excès : douleurs dans les articulations, maladie parodontale et ongles cassants, palpitations cardiaques, crampes, nervosité, insomnies.
L’acidose tissulaire est un grand consommateur de calcium.
22. Magnésium :
fonctions : le magnésium participe à l’équilibre minéral intracellulaire avec le potassium. Il est présent dans toutes les cellules et plus particulièrement dans les os. C’est un activateur du métabolisme enzymatique. Il active la défense de l’organisme et dynamise les globules blancs. Il intervient dans les catalyses enzymatiques de la digestion et dans les métabolismes de vitamines telles que la vitamine C. Il intervient dans la production d’énergie et participe à l’équilibre des neurotransmetteurs au niveau cérébral. Il intervient à plusieurs niveaux dans les mécanismes immunitaires, les réactions inflammatoires et les allergies.
Source : les sources principales de magnésium sont les fruits oléagineux, les céréales complètes, les graines germées, les légumineuses, le soja, le cacao, la viande, les légumes, les produits marins.
Excès de magnésium : l’excès est très rare.
Carence en magnésium : signe : crampes inexplicables, spasmes, tétanie, spasmophilie. Tremblements, faiblesse musculaire. Insomnies, angoisse, irritabilité, dépression, troubles de la mémoire. Asthénie, fatigue. Infections à répétition.
23. Phosphore :
fonctions : c’est le minéral le plus important après le calcium : 600 à 700 g chez un adulte dont 80 % dans les os et 20 % dans le cerveau, les muscles et le sang. Il joue un rôle de structure avec le calcium (trame osseuse), un rôle énergétique : stockage et transfert d’énergie (ATP), un rôle dans la perméabilité cellulaire.
Source : poissons et crustacés, œuf, viandes, volailles, légumineuses, noix et céréales entières.
Excès de phosphore : un excédent est très rare
carence en phosphore : signe : déminéralisation, carie dentaire, spasmes, spasmophilie, nervosité, troubles de l’attention ou de la mémoire, fatigue intense.
24. Silicium :
fonctions : le silicium se trouve abondamment dans le monde minéral où il joue un rôle structurant essentiel. Il est nécessaire à de nombreuses activités physiologiques, comme la biosynthèse de certaines molécules, collagène, l’élastine et l’acide hyaluronique qui joue un rôle important dans la constitution du tissu conjonctif, les cartilages, les os, la peau et le système immunitaire. Il intervient également dans la constitution des cheveux, des ongles. C’est un initiateur de croissance et de régénération.
Source : céréales complètes, fruits et légumes, eaux minérales, vin, bière. La Presle, le bambou et les orties.
Excès de silicium : peu d’excès tissulaire sauf dans les poumons : la silicose due à l’inhalation de poussière contenant de la silice
Carence en silicium : athérosclérose, hypertension, troubles ostéo articulaires, dégénérescences du tissu conjonctif : chute de cheveux, mauvaise cicatrisation, vieillissement cutané…
25. Sodium :
fonctions c’est un élément du liquide extracellulaire : il maintient la pression osmotique et l’équilibre hydrique. C’est un transporteur de charge électrique à travers la membrane cellulaire, il intervient dans la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire. Il est éliminé par la sueur et l’urine.
Source : sel de cuisine
carence en sodium : signes nausées, crampes abdominales et musculaires, déshydratation (sécheresse de la bouche, apathie, accélération du pouls, pli cutané).
Excès de sodium : signe rétention d’eau, hypertension artérielle, insuffisance cardiaque.
Par utilisation exagérée de sel de cuisine,
26. Potassium :
fonctions : c’est le principal électrolyte du liquide intracellulaire : il règle la teneur en eau de la cellule. Il joue un grand rôle dans la transmission de l’influx nerveux et dans la contractilité cardiaque.
Source : fruits secs, oléagineux, légumes frais, légumineuses, graines germées, champignons, poissons, céréales complètes, bananes, pomme.
Excès de potassium : troubles du rythme cardiaque (palpitations, extra systole).
Carence en potassium : diminution de la force musculaire, crampes, tachycardie, extra systole, constipation, fatigue, irritabilité, confusion mentale.
27. Cuivre :
Fonctions
: le cuivre présent dans l’organisme en faible quantité : 75 à 150 mg. Son action ne peut pas être séparée d’autres minéraux comme le zinc, le manganèse, le fer et le magnésium.
Source : foie, fruits de mer, céréales entières et légumes.
Excès de cuivre : anxiété, agitation, dépression, hypertension.
Une augmentation du cuivre et l’expression d’une activité inflammatoire ou immunologique importante.
Maladie de Wilson : affections génétiques très rares qui se caractérisent par une hépatite mortelle. Elle est due à une accumulation de cuivre dans l’organisme.
Carence en cuivre : anémie, blanchiment des cheveux et fragilité capillaire. Asthénie et fatigue. Infections à répétition.
28.Zinc :
fonction : le zinc et le cofacteur de plus de 200 réactions enzymatiques. Il intervient sur l’oxydo réduction, la respiration, la division cellulaire et dans de nombreux métabolismes : glucides protéines acides nucléiques. Également dans la fertilité : formation des spermatozoïdes, la croissance : intervient dans la synthèse de l’hormone de croissance, immunité : bon fonctionnement du thymus, cicatrisation : rôle dans le renouvellement de la peau et des phanères.
Source : huîtres, viande, poisson, fruits de mer, légumes, légumineuses, céréales complètes, noix, germe de blé, œuf.
Excès de zinc : très rare
Carence en zinc : signe : baisse de la libido, de la puissance sexuelle et de la fertilité chez l’homme, prostatisme, ongles mous ou cassant, dédoublés tachés de blanc, chute de cheveux perte des cils ou des sourcils. Mauvaise cicatrisation des plaies, vergetures. Sensibilité aux infections, pertes du goût et de l’odorat, ralentissement de la croissance chez l’enfant.
28.fer :
fonctions : le fer intervient dans la fonction respiratoire, il est le constituant de l’hémoglobine des globules rouges qui joue un rôle important dans la fixation et le transport de l’oxygène des poumons vers les organes. Il participe à la formation de la myoglobine (forme de réserve de l’oxygène musculaire). Il entre dans la constitution de nombreuses enzymes de la chaîne respiratoire.
Source : boudin noir, foie, viandes rouges, viande blanche, abats, fruits de mer, poissons, jaune d’œuf, fruits séchés, légumineuses (lentilles).
Excès de fer : État pathologique de maladie d’accumulation de fer.
Carence en fer : signe : fatigue, dépression, pâleur, essoufflement, palpitations, peau sèche ongles mous ou cassants, bourdonnement d’oreille, troubles gastro-intestinaux.
Signification : saignements chronique (règles abondantes, ulcères, recto colite hémorragique). Besoins accrus pendant la grossesse et l’allaitement. Régime restrictif déséquilibré. Processus inflammatoire, immunologiques ou rhumatismaux anciens (polyarthrite chronique évolutive).
29. Manganèse :
fonctions :
surtout présent dans les os, le pancréas , les reins et les surrénales. Il participe à la lutte contre les radicaux libres et à la synthèse du tissu conjonctif, des os, les articulations et du cholestérol et aussi la régulation du glucose et au métabolisme des graisses. C’est un puissant anti allergique.
Source : oléagineux, noix, graines, légumineuses, betterave rouge, gingembre, luzerne, thé, céréales complètes biologiques. Sarrazin
Excès de manganèse : rare
Carence en manganèse : allergie, eczéma, urticaire, rhume des foins, fatigue mentale, douleurs ostéo-articulaires.
30. Le chrome :
 fonctions : associé à la vitamine B3 et à deux acides aminés il constitue un complexe biologique appelé facteur de tolérance au glucose. Il a un rôle de régulation des hormones pancréatiques chargées d’équilibrer la glycémie, le métabolisme des lipides et diminue le taux de cholestérol.
Source : levure de bière, céréales complètes biologiques, fruits de mer, huîtres, foie, poulet, bœuf, pomme de terre, pomme, bananes, épinards, beurre, thym.
Excès de chrome : ne s’observe que dans des cas d’intoxication
Carence en chrome : fringale, envie de sucre, hypoglycémie, diabète, cataracte, opacification de la cornée.
31. Le vanadium :
fonctions : il intervient dans le processus d’oxyde de réduction cellulaire (thyroïde, gonades, reins, foie). Il régularise les lipides. Il améliore l’efficacité de l’insuline. Il est donc antidiabétique, hypoglycémiant, hypolipémiant.
Source : huile végétale insaturée, poivre noir, céréales entières (Sarrazin, avoine, riz) viande, produits laitiers, coquillages, crustacés, œuf, carotte choux radis. La teneur en vanadium des fruits et légumes est proportionnel à la teneur en vanadium du sol de culture.
Excès de vanadium : retard de croissance, anorexie, diarrhées, coloration verte de la langue.
Carence en vanadium : infertilité, augmentation du cholestérol.
32.le bore :
fonctions : il aide à maintenir l’équilibre du calcium dans l’organisme, à garder les os en bonne santé et à prévenir l’ostéoporose et la déminéralisation osseuse, il agit également dans l’hypertension l’arthrose et l’artériosclérose. Le bore peut élever le taux d’oestrogènes chez les femmes ménopausées.
Source : pomme, poire, raisin, date, raisin sec et pêche, légumineuses : soja, amandes, arachide noisette, miel
excès de bore : vertiges nausées vomissements, tremblements incoordination musculaire, désordres cardio-vasculaires. Irritations de la peau et des muqueuses.
Carence en bore : déminéralisation, ostéoporose, douleurs articulaires.
33. Cobalt :
fonctions : il contrôle la synthèse de la vitamine B12 par la flore intestinale donc la production de globules rouges. Il intervient dans la régulation du système nerveux autonome ce qui explique son action sur la digestion et son action vasodilatatrice sur la circulation périphérique.
Source : poulet, fromages, fruits de mer, céréales complètes et légumineuses, jaune d’œuf, poissons, foie choux et légumes racines.
Excès de cobalt : excès de globules rouges, goitre
carence en cobalt : anémie, fatigue, nervosité, spasmes, lenteur digestive, flatulences.
34. Molybdène :
fonctions
il intervient dans le métabolisme protéique et la division cellulaire. Il participe à la fixation des minéraux.
Source : céréales complètes, légumineuses, légumes, foie
excès de molybdène : pathologies du foie et du système biliaire comme dans l’hépatite virale aiguë.
Carence en molybdène il peut exister un lien entre la carence en molybdène et l’apparition de certains cancers (province chinoise du Hénan connue pour la fréquence de ces cancers de l’œsophage).
35.iode :
fonctions : l’iode se concentre particulièrement dans la glande thyroïde et participe à la formation des hormones thyroïdiennes T3 et T4.
Source : algues, fruits de mer, poissons, selles iodées et que.
Excès d’iode : un excellent limité dans le temps ne pose aucun problème. Un excellent prolongé peut induire un état inflammatoire, une dysthyroïdie hypo ou hyper, des phénomènes immunologiques
Carence en iode : si la carence est sévère ou prolongée, la synthèse des hormones thyroïdiennes diminue ce qui entraîne une stimulation de la TSH et une augmentation du volume de la glande thyroïde sous forme de goitre. Si une hypothyroïdie s’installe on observe : manque d’énergie, frilosité, faiblesse intellectuelle, constipation, peau épaisse et sèche, bradycardie, prise de poids.
36.lithium :
 fonctions
: le lithium stabilise le psychisme et l’affectivité. Il est utilisé en psychiatrie pour traiter les problèmes de maniaco-dépressives, les troubles de l’humeur et du comportement.
Source : eau de boisson, algues marines, betterave rouge.
Excès de lithium : nausées, vertiges, tremblements des doigts. Soif importante, augmentation du volume urinaire.
Carence en lithium : maniaco-dépressif, hyper anxiété et émotivité. Nervosité, insomnies, dépression. La carence en lithium est toujours liée à une insuffisance d’apport alimentaire.
37. Germanium :
fonctions : action sur le système immunitaire et inhibition de la croissance des tumeurs. L’hydrogène est un polluant qui acidifie l’organisme. Plus l’hydrogène s’accumule, plus il faut d’oxygène pour l’éliminer. Par son pouvoir oxygenateur, le germanium est un puissant deshydrogenateur.
38. Sélénium :
 fonctions : rôle protecteur et préventif dans de nombreuses maladies. le sélénium est le coenzyme de la glutathion peroxydase. Il protège aussi des effets toxiques des métaux lourds (arsenic, mercure, cadmium, plomb), de l’alcool, de la fumée de tabac et des pollutions atmosphériques diverses.
 Il assure une protection anticancéreuse du à son activité immune stimulante et antioxydante. Il renforce l’immunité
Il protège des affections cardio-vasculaires C’est un agent régulateur de la tension artérielle et du rythme cardiaque.
Source : protéines végétales : céréales complètes (le riz complet contient 15 fois plus de sélénium que le riz blanc) Poivrons rouges, ail, oignons, champignons (les pilotes et bolets).
Raisin sec, pois cassés, lentille, céleri en branche. Les légumes secs possèdent en moyenne une teneur en sélénium six fois plus élevée que les légumes verts après cuisson.
Foie, rognons de veau et lapin. sole, thon blanc en conserve et saumon. Fruits de mer, coquillages et crustacés comme les moules les palourdes et les crevettes.
Jaune d’œuf, levure de bière, huile d’olive.
Excès de sélénium : éruption cutanée, peau jaunie, dents décolorée, ongles atrophiés et cassant. Arthrite chronique.
Carence en sélénium : augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires, hypertension, infarctus. Cataracte, vieillissement prématuré, stérilité, retard de croissance.
39.Soufre :
fonctions : le soufre entre dans la composition de différents acides aminés. Il intervient dans de nombreuses fonctions métaboliques au niveau du tissu conjonctif il est souvent conseillé dans l’arthritisme ou l’arthrose. Il possède des vertus anti allergique comme le manganèse et peut s’avérer très utile dans les affections de la peau, les eczémas et les dermatoses.
Source : œuf, lait, radis noirs, oignons, ail, poivron rouge, levure de bière, soja, légumineuses et céréales complètes biologiques.
Excès de soufre : n’existe pas de risque d’excès de soufre chez l’homme car il est éliminé par les urines.
Carence en soufre : cheveux ternes et fragiles, ongles cassants.


Pour une évaluation complète avec le spectrophotomètre OLIGOSCAN, téléphonez au 06 81 38 59 23.