Blog

MIEUX CONNAITRE L’EVALUATION DES OLIGOELEMENTS PAR LA SPECTROPHOTOMETRIE

MIEUX CONNAITRE L’EVALUATION DES OLIGOELEMENTS PAR LA SPECTROPHOTOMETRIE
1. Définitions :
oligo-éléments : ce sont des métaux et des métalloides contenus dans le corps humain à toutes petites doses mais indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.                                                                


Les oligo-éléments ont quatre actions :                                                                                                                                          ce sont des catalyseurs des multiples fonctions de l’organisme. Leur seule présence permet des réactions chimiques qui ne se produiraient pas sans cela ou pas complètement.                                                                                                                                       Chaque oligo-élément à une action bien spécifique à une réaction chimique précise.                                                                             Ils sont modificateurs de terrain.                                                                                                                                                    Ils sont agents directs des échanges métaboliques.                                                                                          
Les minéraux, eux, vont être présents en plus grande quantité et auront souvent des rôles de construction.
La densité optique des échantillons est déterminée par un spectrophotomètre préalablement étalonné sur la longueur d’onde d’absorption de la substance à étudier.
CARENCES ET EXCES : comme tout principe actif, une carence ou un excès en oligo-éléments peut engendrer des perturbations graves sur la santé. Il est important de respecter les posologies conseillées. Il n’y a pas de véritable contre-indication. Le raffinage des aliments les prive  énormément de sels minéraux et d’oligo-éléments (raffinage du sel, du sucre, bluttage des farines, les céréales et les fruits décortiqués…)


2. Étude des minéraux et des oligo-éléments évalués lors de la spectrophotométrie par OLIGOSCAN
21. Calcium :
fonction : le calcium est le minéral le plus abondant dans l’organisme et 99 % se trouvent dans le squelette et les dents dont il assure la croissance, la solidité et l’entretien. Il joue un grand rôle dans la transmission de l’influx nerveux, dans la contraction musculaire et régule le rythme cardiaque. Le calcium joue un rôle dans la coagulation sanguine et active certaines enzymes. Il prévient de l’hypertension.
Carence en calcium : signe de la carence : crampes inexplicables, tétanie, allergies (urticaire), douleurs dans le dos, irritabilité, dépression ou insomnies.Ostéoporose
L’absorption calcique peut être diminuée à cause de perturbations des fonctions gastro-intestinales
Sédentarité et manque d’exercice physique, tabagisme et/ou alcoolisme, traitement à base de cortisone…
Excès de calcium : signe de l’excès : douleurs dans les articulations, maladie parodontale et ongles cassants, palpitations cardiaques, crampes, nervosité, insomnies.
L’acidose tissulaire est un grand consommateur de calcium.
22. Magnésium :
fonctions : le magnésium participe à l’équilibre minéral intracellulaire avec le potassium. Il est présent dans toutes les cellules et plus particulièrement dans les os. C’est un activateur du métabolisme enzymatique. Il active la défense de l’organisme et dynamise les globules blancs. Il intervient dans les catalyses enzymatiques de la digestion et dans les métabolismes de vitamines telles que la vitamine C. Il intervient dans la production d’énergie et participe à l’équilibre des neurotransmetteurs au niveau cérébral. Il intervient à plusieurs niveaux dans les mécanismes immunitaires, les réactions inflammatoires et les allergies.
Source : les sources principales de magnésium sont les fruits oléagineux, les céréales complètes, les graines germées, les légumineuses, le soja, le cacao, la viande, les légumes, les produits marins.
Excès de magnésium : l’excès est très rare.
Carence en magnésium : signe : crampes inexplicables, spasmes, tétanie, spasmophilie. Tremblements, faiblesse musculaire. Insomnies, angoisse, irritabilité, dépression, troubles de la mémoire. Asthénie, fatigue. Infections à répétition.
23. Phosphore :
fonctions : c’est le minéral le plus important après le calcium : 600 à 700 g chez un adulte dont 80 % dans les os et 20 % dans le cerveau, les muscles et le sang. Il joue un rôle de structure avec le calcium (trame osseuse), un rôle énergétique : stockage et transfert d’énergie (ATP), un rôle dans la perméabilité cellulaire.
Source : poissons et crustacés, œuf, viandes, volailles, légumineuses, noix et céréales entières.
Excès de phosphore : un excédent est très rare
carence en phosphore : signe : déminéralisation, carie dentaire, spasmes, spasmophilie, nervosité, troubles de l’attention ou de la mémoire, fatigue intense.
24. Silicium :
fonctions : le silicium se trouve abondamment dans le monde minéral où il joue un rôle structurant essentiel. Il est nécessaire à de nombreuses activités physiologiques, comme la biosynthèse de certaines molécules, collagène, l’élastine et l’acide hyaluronique qui joue un rôle important dans la constitution du tissu conjonctif, les cartilages, les os, la peau et le système immunitaire. Il intervient également dans la constitution des cheveux, des ongles. C’est un initiateur de croissance et de régénération.
Source : céréales complètes, fruits et légumes, eaux minérales, vin, bière. La Presle, le bambou et les orties.
Excès de silicium : peu d’excès tissulaire sauf dans les poumons : la silicose due à l’inhalation de poussière contenant de la silice
Carence en silicium : athérosclérose, hypertension, troubles ostéo articulaires, dégénérescences du tissu conjonctif : chute de cheveux, mauvaise cicatrisation, vieillissement cutané…
25. Sodium :
fonctions c’est un élément du liquide extracellulaire : il maintient la pression osmotique et l’équilibre hydrique. C’est un transporteur de charge électrique à travers la membrane cellulaire, il intervient dans la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire. Il est éliminé par la sueur et l’urine.
Source : sel de cuisine
carence en sodium : signes nausées, crampes abdominales et musculaires, déshydratation (sécheresse de la bouche, apathie, accélération du pouls, pli cutané).
Excès de sodium : signe rétention d’eau, hypertension artérielle, insuffisance cardiaque.
Par utilisation exagérée de sel de cuisine,
26. Potassium :
fonctions : c’est le principal électrolyte du liquide intracellulaire : il règle la teneur en eau de la cellule. Il joue un grand rôle dans la transmission de l’influx nerveux et dans la contractilité cardiaque.
Source : fruits secs, oléagineux, légumes frais, légumineuses, graines germées, champignons, poissons, céréales complètes, bananes, pomme.
Excès de potassium : troubles du rythme cardiaque (palpitations, extra systole).
Carence en potassium : diminution de la force musculaire, crampes, tachycardie, extra systole, constipation, fatigue, irritabilité, confusion mentale.
27. Cuivre :
Fonctions
: le cuivre présent dans l’organisme en faible quantité : 75 à 150 mg. Son action ne peut pas être séparée d’autres minéraux comme le zinc, le manganèse, le fer et le magnésium.
Source : foie, fruits de mer, céréales entières et légumes.
Excès de cuivre : anxiété, agitation, dépression, hypertension.
Une augmentation du cuivre et l’expression d’une activité inflammatoire ou immunologique importante.
Maladie de Wilson : affections génétiques très rares qui se caractérisent par une hépatite mortelle. Elle est due à une accumulation de cuivre dans l’organisme.
Carence en cuivre : anémie, blanchiment des cheveux et fragilité capillaire. Asthénie et fatigue. Infections à répétition.
28.Zinc :
fonction : le zinc et le cofacteur de plus de 200 réactions enzymatiques. Il intervient sur l’oxydo réduction, la respiration, la division cellulaire et dans de nombreux métabolismes : glucides protéines acides nucléiques. Également dans la fertilité : formation des spermatozoïdes, la croissance : intervient dans la synthèse de l’hormone de croissance, immunité : bon fonctionnement du thymus, cicatrisation : rôle dans le renouvellement de la peau et des phanères.
Source : huîtres, viande, poisson, fruits de mer, légumes, légumineuses, céréales complètes, noix, germe de blé, œuf.
Excès de zinc : très rare
Carence en zinc : signe : baisse de la libido, de la puissance sexuelle et de la fertilité chez l’homme, prostatisme, ongles mous ou cassant, dédoublés tachés de blanc, chute de cheveux perte des cils ou des sourcils. Mauvaise cicatrisation des plaies, vergetures. Sensibilité aux infections, pertes du goût et de l’odorat, ralentissement de la croissance chez l’enfant.
28.fer :
fonctions : le fer intervient dans la fonction respiratoire, il est le constituant de l’hémoglobine des globules rouges qui joue un rôle important dans la fixation et le transport de l’oxygène des poumons vers les organes. Il participe à la formation de la myoglobine (forme de réserve de l’oxygène musculaire). Il entre dans la constitution de nombreuses enzymes de la chaîne respiratoire.
Source : boudin noir, foie, viandes rouges, viande blanche, abats, fruits de mer, poissons, jaune d’œuf, fruits séchés, légumineuses (lentilles).
Excès de fer : État pathologique de maladie d’accumulation de fer.
Carence en fer : signe : fatigue, dépression, pâleur, essoufflement, palpitations, peau sèche ongles mous ou cassants, bourdonnement d’oreille, troubles gastro-intestinaux.
Signification : saignements chronique (règles abondantes, ulcères, recto colite hémorragique). Besoins accrus pendant la grossesse et l’allaitement. Régime restrictif déséquilibré. Processus inflammatoire, immunologiques ou rhumatismaux anciens (polyarthrite chronique évolutive).
29. Manganèse :
fonctions :
surtout présent dans les os, le pancréas , les reins et les surrénales. Il participe à la lutte contre les radicaux libres et à la synthèse du tissu conjonctif, des os, les articulations et du cholestérol et aussi la régulation du glucose et au métabolisme des graisses. C’est un puissant anti allergique.
Source : oléagineux, noix, graines, légumineuses, betterave rouge, gingembre, luzerne, thé, céréales complètes biologiques. Sarrazin
Excès de manganèse : rare
Carence en manganèse : allergie, eczéma, urticaire, rhume des foins, fatigue mentale, douleurs ostéo-articulaires.
30. Le chrome :
 fonctions : associé à la vitamine B3 et à deux acides aminés il constitue un complexe biologique appelé facteur de tolérance au glucose. Il a un rôle de régulation des hormones pancréatiques chargées d’équilibrer la glycémie, le métabolisme des lipides et diminue le taux de cholestérol.
Source : levure de bière, céréales complètes biologiques, fruits de mer, huîtres, foie, poulet, bœuf, pomme de terre, pomme, bananes, épinards, beurre, thym.
Excès de chrome : ne s’observe que dans des cas d’intoxication
Carence en chrome : fringale, envie de sucre, hypoglycémie, diabète, cataracte, opacification de la cornée.
31. Le vanadium :
fonctions : il intervient dans le processus d’oxyde de réduction cellulaire (thyroïde, gonades, reins, foie). Il régularise les lipides. Il améliore l’efficacité de l’insuline. Il est donc antidiabétique, hypoglycémiant, hypolipémiant.
Source : huile végétale insaturée, poivre noir, céréales entières (Sarrazin, avoine, riz) viande, produits laitiers, coquillages, crustacés, œuf, carotte choux radis. La teneur en vanadium des fruits et légumes est proportionnel à la teneur en vanadium du sol de culture.
Excès de vanadium : retard de croissance, anorexie, diarrhées, coloration verte de la langue.
Carence en vanadium : infertilité, augmentation du cholestérol.
32.le bore :
fonctions : il aide à maintenir l’équilibre du calcium dans l’organisme, à garder les os en bonne santé et à prévenir l’ostéoporose et la déminéralisation osseuse, il agit également dans l’hypertension l’arthrose et l’artériosclérose. Le bore peut élever le taux d’oestrogènes chez les femmes ménopausées.
Source : pomme, poire, raisin, date, raisin sec et pêche, légumineuses : soja, amandes, arachide noisette, miel
excès de bore : vertiges nausées vomissements, tremblements incoordination musculaire, désordres cardio-vasculaires. Irritations de la peau et des muqueuses.
Carence en bore : déminéralisation, ostéoporose, douleurs articulaires.
33. Cobalt :
fonctions : il contrôle la synthèse de la vitamine B12 par la flore intestinale donc la production de globules rouges. Il intervient dans la régulation du système nerveux autonome ce qui explique son action sur la digestion et son action vasodilatatrice sur la circulation périphérique.
Source : poulet, fromages, fruits de mer, céréales complètes et légumineuses, jaune d’œuf, poissons, foie choux et légumes racines.
Excès de cobalt : excès de globules rouges, goitre
carence en cobalt : anémie, fatigue, nervosité, spasmes, lenteur digestive, flatulences.
34. Molybdène :
fonctions
il intervient dans le métabolisme protéique et la division cellulaire. Il participe à la fixation des minéraux.
Source : céréales complètes, légumineuses, légumes, foie
excès de molybdène : pathologies du foie et du système biliaire comme dans l’hépatite virale aiguë.
Carence en molybdène il peut exister un lien entre la carence en molybdène et l’apparition de certains cancers (province chinoise du Hénan connue pour la fréquence de ces cancers de l’œsophage).
35.iode :
fonctions : l’iode se concentre particulièrement dans la glande thyroïde et participe à la formation des hormones thyroïdiennes T3 et T4.
Source : algues, fruits de mer, poissons, selles iodées et que.
Excès d’iode : un excellent limité dans le temps ne pose aucun problème. Un excellent prolongé peut induire un état inflammatoire, une dysthyroïdie hypo ou hyper, des phénomènes immunologiques
Carence en iode : si la carence est sévère ou prolongée, la synthèse des hormones thyroïdiennes diminue ce qui entraîne une stimulation de la TSH et une augmentation du volume de la glande thyroïde sous forme de goitre. Si une hypothyroïdie s’installe on observe : manque d’énergie, frilosité, faiblesse intellectuelle, constipation, peau épaisse et sèche, bradycardie, prise de poids.
36.lithium :
 fonctions
: le lithium stabilise le psychisme et l’affectivité. Il est utilisé en psychiatrie pour traiter les problèmes de maniaco-dépressives, les troubles de l’humeur et du comportement.
Source : eau de boisson, algues marines, betterave rouge.
Excès de lithium : nausées, vertiges, tremblements des doigts. Soif importante, augmentation du volume urinaire.
Carence en lithium : maniaco-dépressif, hyper anxiété et émotivité. Nervosité, insomnies, dépression. La carence en lithium est toujours liée à une insuffisance d’apport alimentaire.
37. Germanium :
fonctions : action sur le système immunitaire et inhibition de la croissance des tumeurs. L’hydrogène est un polluant qui acidifie l’organisme. Plus l’hydrogène s’accumule, plus il faut d’oxygène pour l’éliminer. Par son pouvoir oxygenateur, le germanium est un puissant deshydrogenateur.
38. Sélénium :
 fonctions : rôle protecteur et préventif dans de nombreuses maladies. le sélénium est le coenzyme de la glutathion peroxydase. Il protège aussi des effets toxiques des métaux lourds (arsenic, mercure, cadmium, plomb), de l’alcool, de la fumée de tabac et des pollutions atmosphériques diverses.
 Il assure une protection anticancéreuse du à son activité immune stimulante et antioxydante. Il renforce l’immunité
Il protège des affections cardio-vasculaires C’est un agent régulateur de la tension artérielle et du rythme cardiaque.
Source : protéines végétales : céréales complètes (le riz complet contient 15 fois plus de sélénium que le riz blanc) Poivrons rouges, ail, oignons, champignons (les pilotes et bolets).
Raisin sec, pois cassés, lentille, céleri en branche. Les légumes secs possèdent en moyenne une teneur en sélénium six fois plus élevée que les légumes verts après cuisson.
Foie, rognons de veau et lapin. sole, thon blanc en conserve et saumon. Fruits de mer, coquillages et crustacés comme les moules les palourdes et les crevettes.
Jaune d’œuf, levure de bière, huile d’olive.
Excès de sélénium : éruption cutanée, peau jaunie, dents décolorée, ongles atrophiés et cassant. Arthrite chronique.
Carence en sélénium : augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires, hypertension, infarctus. Cataracte, vieillissement prématuré, stérilité, retard de croissance.
39.Soufre :
fonctions : le soufre entre dans la composition de différents acides aminés. Il intervient dans de nombreuses fonctions métaboliques au niveau du tissu conjonctif il est souvent conseillé dans l’arthritisme ou l’arthrose. Il possède des vertus anti allergique comme le manganèse et peut s’avérer très utile dans les affections de la peau, les eczémas et les dermatoses.
Source : œuf, lait, radis noirs, oignons, ail, poivron rouge, levure de bière, soja, légumineuses et céréales complètes biologiques.
Excès de soufre : n’existe pas de risque d’excès de soufre chez l’homme car il est éliminé par les urines.
Carence en soufre : cheveux ternes et fragiles, ongles cassants.


Pour une évaluation complète avec le spectrophotomètre OLIGOSCAN, téléphonez au 06 81 38 59 23.

CREPES AU LAIT DE SOJA

CREPES AU LAIT DE SOJA


Ingrédients



  • 1/2 l de lait de soja Bio Vanille

  • 250 g de farine

  •  3 œufs entiers

  • 2 c. à s. d’huile

  • 1 pincée de sel

Suggestions : un zeste de fleur d’oranger, 2 cuillerées à café de rhum


Préparation


1.    Mettre la farine dans un saladier.


2.    Faire un puits et y verser la moitié du lait tiédi.


3.    Délayer.


4.    Battre les œufs, les ajouter au mélange ainsi que l’huile et le sel.


5.    Verser doucement le reste du Biosoy Vanille.


6.    Dans l’idéal, laisser reposer la pâte de 1 à 2 heures.


Il ne reste plus qu’à faire cuire quelques instants les crêpes sur chaque face dans une poêle légèrement huilée.


 

Recette du beurre clarifié

Recette du beurre clarifié


Difficile de cuisiner au beurre car, sitôt qu’il chauffe, il roussit et devient toxique. Pourtant, il existe une méthode simple pour le débarrasser de ses éléments indésirables ; elle consiste à “purifier” le beurre fondu en retirant sa surface mousseuse et un liquide baptisé le petit-lait.
Ainsi modifié, le beurre est plus digeste et ne brûle plus à la cuisson. Placé dans un bocal hermétique, il se conserve plusieurs mois au frigo. C’est un ingrédient incontournable dans la cuisine indienne ou marocaine.
Ingrédient :


250 g de beurre doux


Temps de préparation : 1h30


1-Couper le beurre en dés
2-Le mettre dans une casserole assez petite pour avoir un volume fondu assez épais
3-Faire fondre à feu très doux
4-Une fois fondu, enlever la couche supérieure blanche avec une cuillère. C’est une opération longue mais il est important d’enlever le maximum d’impuretés.
5-Rincer la cuillère à l’eau propre fréquemment
6-Une fois toutes les impuretés enlevées, verser très doucement le beurre fondu dans un bol en laissant le petit-lait au fond de la casserole. S’aider d’une cuillère si besoin.
 
On obtient 175 g de beurre clarifié.

Soutien à la parentalité

Soutien à la parentalité par Josette GABRIEL

Toucher pour le Bien-etre du bébé et parler pour communiquer avec son enfant.

Le « toucher/bien être » est un merveilleux moyen de communiquer avec son bébé qui offre au tout petit un moment d’échange privilégié. Il renforce le lien d’attachement qui le lie à ses parents, enrichit et consolide la relation. Il favorise la transition vers le monde extérieur installant une continuité entre la vie intra- utérine et l’après – naissance renforçant ainsi son sentiment de sécurité. Il l’aide à intégrer la conscience et les limites de son propre corps (schéma corporel), à s’adapter à son environnement. Il favorise la détente, le sommeil, peut être une grande source de soulagement… De leur côté les parents  apprennent encore plus à observer leur bébé pour mieux le connaître, le comprendre, découvrir et décoder son langage corporel et pouvoir ainsi répondre plus facilement à ses besoins… Ce moment de complicité offre à chacun une bulle de chaleur et d’amour, renforçant  le sentiment d’être dans une relation privilégiée et partagée.

Les parents sont bien souvent démunis face à l’éducation de leurs enfants… Partagés entre autoritarisme et laxisme, ils ne sont bien souvent pas conscients de l’existence d’autres approches éducatives bien plus valorisantes pour leur rôle de parent et beaucoup plus apaisantes dans la relation parent/enfant. La conférence « Comment parler aux enfants pour qu’ils écoutent et écouter pour qu’ils vous parlent » se propose de donner des pistes de réflexions sur les différentes manières de réagir face aux multiples situations de la vie quotidienne qui génèrent souvent des conflits avec les enfants. Au travers de cette conférence, vous découvrirez notamment l’importance d’être à l’écoute des émotions des enfants mais aussi des vôtres… Vous découvrirez aussi qu’il existe des techniques concrètes, pratiques  et efficaces, accessibles à tous qui permettent de transmettre vos propres valeurs éducatives et d’établir (ou de rétablir) une relation plus sereine avec les enfants, sans violence et respectueuse des besoins de chacun.

Ces conférences sont animées par Josette Gabriel, Enseignante/Formatrice, animatrice d’ateliers d’accompagnement à la Parentalité .

CONFERENCES
« Communiquer par le toucher avec son bébé, du bonheur à portée de mains… »
Vendredi 28 mars 2014  à 17h30
 « Comment parler aux enfants pour qu’ils écoutent ? »
 Vendredi 7 février 2014   à 17h30 

Mieux connaître les métaux lourds

MIEUX CONNAITRE LES METAUX LOURDS
Ils sont partout autour de nous. Dans notre vie quotidienne, les métaux lourds sont devenus indissociables de l’industrie. Mercure, Argent, Nickel, Plomb, Aluminium, Cadmium… Aujourd’hui pourtant avec le recul, on reconnait leur toxicité.
1. DANS L’HISTOIRE : on retrouve dans l’Antiquité beaucoup d’utilisation de poisons. Le mercure, l’arsenic et l’antimoine étaient utilisés en médecine (Louis XIV, Mozart) de la première guerre mondiale à la guerre du Golfe, les bombes ont disséminé de plomb, aluminium, Mercure, chrome dont la dangerosité est immédiate et à long terme par la pollution des sols. Les produits phytosanitaires regorgent de métaux lourds.
2. LES DIFFERENTS METAUX LOURDS
Définition : Ils sont appelés métaux lourds par leur poids moléculaire mais c’est aussi parce qu’ils sont lourds de conséquences sur notre organisme. Même s’ils sont assimilés en petites quantités, ils se fixent indéfiniment sans chélation spécifique et s’accumulent dans l’organisme.
Où en trouver ? Dans le sol, les eaux, dans l’air. Alimentation, traitement des eaux, médicaments vaccins, soins dentaires, tabac, industrie (peinture, automobile, électronique, plastique)…
Propriétés : Ils sont perturbateurs enzymatiques qui compromettent les fonctions vitales et se fixent sur les tissus nerveux, les reins, le système endocrinien (thyroïde), provoquent des altérations cellulaires (chromosomes, mitochondries, membranes qui deviennent plus poreuses), action immunodépresseur. L’accumulation des métaux lourds va souvent être asymptomatique pendant plusieurs années. Les effets TOXIQUES ne sont pas toujours visibles immédiatement. On observe des maladies dégénératives chroniques, vieillissement accéléré, déficience de tout ordre (organes de sens, cognition, bio assimilation…)
Voies d’entrée : deux types de contamination : buccales et digestives, aériennes, cutanées, sanguine, capillaire, oculaires, nasale, maternelle, vaginale,
 ponctuelle en forte dose (inhalation d’un produit de combustion) qui met en évidence l’intoxication avec des réactions pathologiques immédiates (nausées, vomissements, migraines, malaises, coma…),
chronique par assimilation (inhalation, ingestion) progressive en dessous de la dose symptomatique et accumulation dans les tissus jusqu’au stade de l’apparition des symptômes. D’une manière générale on note : fatigue, baisse de l’immunité, douleurs généralisées, céphalées, troubles cognitifs.
Voies d’élimination : l’organisme a beaucoup de difficultés à éliminer les métaux lourds. Le foie, les intestins, les reins et la peau à l’élimination.
Professions exposées : salariés des industries, garagiste, agriculteur, dentiste, agent de circulation (voiture, avion,…), Agriculteur, chauffagiste,  « métalier » : zingueur, soudeur, … consommateur
3. ETUDE DE QUELQUES METAUX LOURDS
Le mercure : reste bloqué dans le néphron lors de la chélation urinaire                             


source de pollution : amalgames dentaires, vaccins, médicaments (laxatif, diurétique désinfectants), ampoules, électronique, piles …                                                                        


Signes d’intoxication : baisse de l’immunité, baisse des facultés intellectuelles, inhibe les activités enzymatiques, potentialise les effets des autres métaux lourds. fatigue, signé bucco-dentaire, digestifs, génitaux urinaires, respiratoire, cardio-vasculaires, thyroïdiens.
L’aluminium : il n’existe pas de protection de la barrière hémato céphalique, pénétration possible dans le fœtus . Il est anti doté par la silice.                                                                                                                             source de pollution : ustensiles de cuisine, papier alu, papillotes, ingrédients utilisés en boulangerie, traitement de l’eau, vaccins aspirine avec antiacides, anti transpirants, déodorant, bière en boîte d’aluminium, laits et aliments en boîte, farines et aliments blanchis, sel de cuisine (anti agglomérant), cigarettes, parmesan, fromages fondus…                                                          


Signes neurologiques (mémoire, orientation, Alzheimer), déminéralisation, troubles rénaux, hépatique, céphalée, troubles inflammatoires, psoriasis
Le plomb : il ne sert à rien dans l’organisme. Anti doté par le calcium.                                          


Source de pollution : tuyau, munitions, batterie, peinture, verres, imprimerie, thon en boite…                                                                                                                                                  


signes d’intoxication : fatigue, maux de tête, vertiges, paralysies, tremblements, algie abdominale,, troubles rénaux, hépatique, signes buccaux (taches)
Le nickel : allergiques et cancérogènes                                                                                              


sources de pollution : bijoux, prothèse dentaire, pièces de monnaie, alimentation, industrie signe d’intoxication : cancer du poumon, allergie cutanée
Le cadmium : il se substitue au zinc dans le foie les reins. Le zinc, le sélénium et le calcium protègent contre le cadmium.                                                                                                                                          


Source de pollution : fumée de cigarette, plastique, batterie nickel cadmium, fertilisants fongicides pesticides traitement des grains (riz café et céréales) fumée industrielle, eau, colorant jaune. Encre de tatouage.                                                                                             


Signes d’intoxication : orl (emphysème, toux, bronchites), déminéralisation, troubles rénaux, circulatoires (hypertension), anémie, troubles digestifs…
L’argent : source de pollution : soudure, batterie, amalgames dentaires, photographies, industrie pharmaceutique, vaisselle.                                                                                                


Signes d’intoxication : cutanées, oculaires, rénaux, circulatoires, généraux (céphalées, vertiges, fatigue chronique)
4.DETECTION :
test sanguin (ne donne pas le taux d’intoxication des tissus), test salivaire (indique l’impact des amalgames dentaires)
Analyse de cheveux, urines,
spectrophotométrie avec Oligoscan (évaluation des minéraux, oligoéléments et métaux lourds : Calcium Magnésium Phosphore Silicium Sodium Potassium Cuivre Zinc fer Manganèse Chrome Vanadium Bore Cobalt Molybdène Iode Lithium Germanium Sélénium Soufre Aluminium Antimoine Argent Arsenic Baryum Béryllium Bismuth Cadmium Mercure Nickel Platine Plomb Thallium Thorium
5. CHELATION :
Chélation en centre hospitalier réservée aux intoxications aigues très sévères par les urines.
Protocole avec la chlorella, ail des ours, coriandre.
Protocole avec les anti oxydants (gluthation) et soufre et la laminaire japonaise par les selles.
6. BIBLIOGRAPHIE : vérité sur les maladies émergentes, maladies liées aux métaux lourds, homéopathie et dépollution des amalgames dentaires


POUR CONNAITRE VOTRE TAUX D’INTOXICATION METABOLIQUE AUX METAUX LOURDS AVEC UN BILAN OLIGOSCAN, PRENEZ RENDEZ-VOUS AU 06 81 38 59 23

Mieux connaître les eaux florales

Mieux connaître les eaux florales



HISTORIQUE : La distillation est un procédé d’extraction de principes actifs qui existent depuis les Égyptiens, les Grecs anciens et les Romains. C’est lors des croisades que la technique a été rapportée en Occident. Les eaux florales étaient particulièrement appréciées pour soigner et pour se parfumer. Vers 1700, Nicolas Lemery, un apothicaire, décrit environ 200 eaux florales. Puis c’est l’oubli. En 1837, seulement 42 eaux florales subsistent. En 1908, il en reste seulement 7, et en 1966, elles ont totalement disparu du livre de référence des pharmaciens : le codex.
Aujourd’hui, on les trouve plus facilement dans la cuisine et la cosmétique. L’eau de fleur d’oranger, l’eau de rose, de bleuets ou de camomille. Ce sont les huiles essentielles qui ont pris le devant de la scène laissant dans l’ombre le pouvoir subtil des Hydrolats.


 



PRINCIPE D’EXTRACTION : les hydrolats sont obtenus par distillation à la vapeur d’eau. C’est le même procédé que pour la fabrication d’une huile essentielle. Les plantes sont assis dans un alambic. L’eau est chauffée jusqu’à transformation en vapeur d’eau. Celle-ci traverse les plantes et sous l’effet de la chaleur les poches contenant les essences de la plante libère les molécules aromatiques qui se mélangent à la vapeur d’eau et sont entraînées vers la sortie de l’alambic. On récupère ainsi les huiles essentielles et les hydrolats. l’huile essentielle a généralement une densité plus faible que l’hydrolat  et se trouve à la surface du liquide. L’Hydrolat plus lourd se trouve au fond. L’Hydrolat n’est pas une copie adoucie de son huile essentielle.
On peut fabriquer une fausse eau florale en ajoutant quelques gouttes d’huile essentielle ou des molécules de synthèse dans de l’eau. Il s’agit d’une escroquerie. Les propriétés seront complètement différentes. Il est essentiel d’exiger des Hydrolats 100 % pur et naturel d’origine biologique issue de cueillettes sauvages. Il faut veiller également à la concentration des principes actifs qui dépendent de la qualité des plantes utilisées et du professionnalisme du distillateur. Nos eaux florales proviennent de la ferme de Saussac dans la Drôme provençale.


UTILISATION : les eaux florales ne contiennent pas d’alcool ni de sucre et sont très pauvres en calories. Pourquoi elles peuvent être utilisées par tous : enfants personnes sensibles personnes âgés bébés ou femmes enceintes (avec quelques précautions cependant).
Pour se soigner : voie orale ou interne, voie cutanée, dans le bain, le bain de bouche, inhalation ou lavement.
Beauté cosmétique : pour la peau, les cheveux.
En cuisine : comme aromates , digestifs
Entretien : se laver les mains, imbibé des lingettes, assainir des objets pour un local, répulsif, parfum d’ambiance
Applications vétérinaires : stress, digestif


http://www.la-mesange-bleue.fr/accueil?page=shop.product_details&flypage=flypage.tpl&category_id=91&product_id=575



Les mélanges : Ingrédients et Propriétés
ANTICRISE  Cassis Digestif, élimine les cristaux articulaires
 Genévrier Digestif, élimine les cristaux articulaires
 Frêne Sédatif des douleurs rénales
 kinkelibah Efficace dans la lithiase biliaire
BIEN-ETRE FEMININ  Framboisier Utile contre les bouffées de chaleur et les nausées
 Sauge sclarée Oestrogènes like, antidépressive
 Calendula Régulateur féminin
 Verveine odorante Calme les angoisses, tonifiante
BONNE NUIT Escholtzia californica Sédatif sans danger calmant l’excitation, l’agitation, l’anxiété.
Equilibre les émotions et diminue le stress.
S’utilise même sur les enfants, avec un effet comparable à la Camomille. Utilisée dans l’énurésie des enfants liée au stress et les troubles comportementaux.
 Millepertuis  antidépressive,  calme et favorise le sommeil.
 Rose  Equilibrante et régulatrice, apaisante et anxiolytique, elle agit autant sur le plan physique que psychique.
 Tilleul Calmant, antispasmodique
CIRCULFLUIDE Cyprès Décongestionnant, tonique  veineux
 Noisetier Vasoconstricteur
 Mélilot Tonique veineux et lymphatique, fluidifiant
 Hélichryse italienne Anticoagulant, résorbe les hématomes
DEFENS TOI Laurier  noble Anti-infectieux puissant interne et externe (bactericide, viricide, fongicide) dans le système digestif, respiratoire.
 Origan marjolaine antiseptique et digestif
 Romarin pyramidal stimulant et fortifiant général, antiseptique pulmonaire
 Thym à linalol propriétés bactéricides, fongicides, antivirales. Il nettoie l’organisme,revitalise et stimule.
DEGONFLE  Genévrier Digestif et dépuratif
 Romarin officinal Digestive et antisasmodique
 Basilic Tonique antispasmodique
 Mélisse Antispasmodique digestif
HEPATOCLAIR Carotte Draineur du foie et des reins
 Chiendent Draineur rénal, renforce l’élimination
 Frêne Diurétique                                                                                                                                    Pissenlit Draineur du foie et de la vésicule biliaire                                                                                                 MINCIDRAINE Chiendent Draineur rénal
 Reine des près Utilisé contre la rétention d’eau
 Lierre désinfiltrant
 Verge d’or Dépuratif, draineur des maladies de surcharge (obésité, cellulite, cholestérol)
RESPIRE Hysope Toutes affections pulmonaires et bronchiques
 Marrube blanc – Expectorant et béchique, fluidifiant et antiseptique des sécrétions bronchiques.
utilisé dans les bronchites, trachéites, toux rebelles, asthme humide.
 Sureau noir Utilisée dans les affections bronchiques et les fièvres éruptives (rougeole…)
 Tussilage  excellent remède pectoral
SERENITE Aubépine Anxiolytique, régulateur cardiaque
 Camomille Régulateur nerveux, dépression
 Lavande Calmante, antimigraineuse
 Mélisse Euphorisante, calmant nerveux
SOUPLESSE Cassis Anti-inflammatoire, élimine les cristaux articulaires
 Prêle Reminéralisant
 Reine des près Antalgique et anti-inflammatoire                                                                                                    Vergerette du Canada Anti-inflammatoire                                                                                                              STOP Chêne rouvre astringent, tonique, antiseptique, antidiarrhéique et anti hémorragique  
 Plantain lanceolé anti-diarrhéique
 Pulicaire dysentérique anti-diarrhéique
 Salicaire  Antiseptique intestinal de premier ordre, anti-inflammatoire                                                              TONIQUE Capucine Le meilleur antibiotique végétal: propriétés antibactériennes, antifongiques;
Permet une résistance aux infections, en particulier bronchiques.
Riche en vitamine C,donc excitante, il vaut mieux éviter le soir. (Pour cette raison elle est appelée « fleur d’amour » au Pérou)
 Echinacée  stimulant des défenses immunitaires, stimulante et tonique, dépurative
 Sariette  Stimulante, tonique général et sexuel                                                                                             Sauge sclarée Antidépressive et stimulante, donnée comme aphrodisiaque                                                    VENTRE LOURD  Cassis Digestif des repas copieux
 Menthe Antispasmodique et digestif
 Mélisse Antispasmodique digestif
 Pissenlit Digestif hépatique, purifie l’organisme
VerSorS Tanaisie  vermifuge
 Thym à linalol propriétés bactéricides, fongicides, antivirales.
 Sariette  vermifuge
 Vergerette du Canada Analgésique et antibactérien intestinal (diarrhées, dysenteries)
VADE RETRO II  Mélilot Insectifuge
 Lavande Éloigne les insectes et neutralise leur venin
 Vergerette du Canada Insectifuge
 Basilic odeur redoutée des insectes

Mieux Connaitre l’Équilibre acido basique

Mieux Connaitre l’Équilibre acido basique
Hippocrate (400 av. J.-C.) disait déjà : « l’acide est le plus nuisible des humeurs »
« quand quelqu’un cherche la guérison, demande-lui d’abord s’il est prêt à éviter les causes de sa maladie » (Socrate)
1. Définitions :
notion de pH : il représente la mesure acides ou basique d’un corps liquide ou solide. Défini en 1909. L’échelle du PH et variable de 0 à 14 : de 0 à 6,9 : solution acide, 7 représentent la neutralité, de 7,1 à 14 : solution alcaline.
Une acidose et une concentration d’acides dans les tissus ou les liquides.
Une alcalose et une concentration de bases dans les tissus ou les liquides.
2. Généralités
L’alimentation moderne produit 70 % d’aliments acides et 30 % d’aliments alcalins. Une alimentation saine demande 70 % d’aliments alcalins et 30 % d’aliments acides. Le déséquilibre constant au profit des aliments acides entraîne des états d’acidose latents puis chroniques responsables de nombreux troubles et pathologies.
Le pH du corps humain en général varie dans la journée.
pH des milieux corporels : estomac le plus acide : 2. Sucs pancréatiques 8,5. La bile : 8.Salive de 5,5 à 6,5 influencée par les métaux lourds. La transpiration : autour de 4 selon l’alimentation et le métabolisme. Le sang de 7, 35 à 7,45. L’intestin grêle : 6 grâce aux décharges alcalines du pancréas et de la bile. Le colon 8. La peau 5,2.
Régulation corporelle de l’acidose : par le sang, le tissu conjonctif, le foie, les reins, les poumons.
Élimination des acides par les reins, les poumons et la peau. Notion de Pouvoir tampon du sang.
3. Les différents types d’aliments :
les aliments acides : certains fruits comme les groseilles, les framboises, le cassis. Certains légumes comme l’oseille, la tomate, la rhubarbe, l’asperge. Les additifs alimentaires.
Les aliments acidifiants: aliments libérant des acides lors de leur transformation (digestion au métabolisme cellulaire) tels que les viandes, les unes végétales, les boissons et aliments industriels, le sucre blanc, les charcuteries…
Les aliments alcalinisants : légumes verts, légumes colorés saufs la tomate : poivrons, carotte, aubergine, épinards, les pommes de terre, les fruits secs raisins amande, les fruits frais bananes châtaigne…
Les principaux acides responsables : acétylsalicylique, ascorbique, carbonique, citrique, oxalique, lactique, phosphorique, sulfurique, urique,…
4. Causes de l’hyperacidité :
Alimentation et boissons trop riches en aliment acide ou acidifiant.
Carence en oligo-éléments : calcium, magnésium, potassium…
Excès de métaux lourds.
Produit de la fermentation colique.
Métabolites des activités musculaires.
Mauvais métabolisme des acides par l’hérédité.
Sous oxygénation.
État de stress, colère rentrée, ruminations, pensées négatives…
Insuffisance des systèmes émonctoriels : peau poumons foie reins…
Exposition aux champs électromagnétiques.
Médicaments.
Vitaminothérapie excessive.
Surmenage, sommeil insuffisant.
Sport en excès .


5.conséquences de l’hyperacidité :
Déminéralisation,
Diminution du stock des bases de l’organisme.
Surproduction de cholestérol endogène.
Baisse de l’immunité.
Augmentation de l’État de stress.
Altération de l’os alvéolaire, algie articulaire et périarticulaire.
Céphalée, migraine.
Frilosité et troubles de la thermorégulation.
Détérioration des parois des vaisseaux ,augmentation de la pression artérielle.
Troubles des phanères.
Allergies.
Problèmes de transit et troubles digestifs.


6. Pathologies liées à l’hyperacidité :
6.1 Les trois groupes de maladies de civilisation : la civilitatose du Dr Jentschura
Dommages structurels :
corrosion des tissus cellules organes tendons ligaments os articulation avec processus inflammatoire et douloureux. Corrosion des nerfs et des vaisseaux
déminéralisation afin de neutraliser l’acide :  os cheveux ongles dents


Pathologies  d’élimination :
Lors de la neutralisation des acides et des toxines, des sels neutres se forment. Les organes d’élimination ont une capacité limitée à éliminer les sels neutres ce qui provoque une surcharge dans l’organe.



Pathologies d’encrassement par dépôt de déchets :
Les sels neutres difficiles à éliminer sont liés à l’eau et à la graisse formant un dépôt résiduel sur les parois des vaisseaux, dans le tissu conjonctif… On observe une modification de la morphologie avec des accumulations de tissus graisseux


6.2 : Pathologies osseuses : déminéralisation, ostéoporose, géodes
articulaires : arthrose arthrite
ligamentaires et musculaires : myalgies, tendinopathie…
Neurologiques : fatigue chronique, névralgies sclérose en plaques dépression céphalée
O.R.L. : sinusites allergies respiratoires
digestives : gastrite rectite colopathie hépatisme
urinaires : irritations, infection, lithiase
dermatologique : eczéma, prurit, alopécie
circulatoire : ulcères, artériopathie
endocriniens
gynécologique : dysménorrhées, mycoses
buccales : carie parondonthose aphtes glossite
oculaires


7. lutte contre l’acidose :
 boissons : eau alcaline, tisane alcalinisante, jus de légumes
alimentation alcalinisante
compléments alimentaires alcalins, bicarbonate de soude
physiodetoxing
bol d’air Jacquier
bains et bas alcalinisants
sports modérés


En plus d’une alimentation saine, il faut suivre les les trois étapes de la dépuration :
nettoyage : des acides, des toxines et des sels neutres par séparation de la partie minérale de la partie acides
neutralisation : métabolisation et drainage fiable des acides et substances toxiques dissous. Apporter en excès des substances alcalinisantes afin de neutraliser et de favoriser une recharge minérale.
élimination hors du corps : éliminations ciblées des acides des substances toxiques par la peau et les muqueuses.


8. Mise en garde : plus l’organisme est acidifié, déminéralisé et encrassé,  plus la dépuration doit être prudente et bien préparée  préalablement par une alimentation alcaline et par des soins corporels alcalins, avant de commencer les trois étapes de la dépuration.

Maux de gorge – spécial Hiver

Maux de gorge - spécial hiver


Hiver, maux de gorge; au lieu de prendre des médicaments qui vont diminuer vos défenses naturelles .
> > > > > > > > > > > > > Verser du thé dans un bocal… combiner à des tranches de citron,   du  miel et du gingembre si possible coupé en tranches.
> > > > > > > > > > > > > Fermer le récipient et le mettre dans le réfrigérateur, une gelée se forme.
> > > > > > > > > > > > > Pour servir, prendre une cuillère soupe de cette gelée dans une tasse  et  versez de l’eau bouillante.
   Conservez au réfrigérateur 2-3 mois. Et là vous avez un nectar contre les maux de gorges .

Comment parler aux enfants pour qu’ils écoutent

 Comment parler aux enfants pour qu’ils écoutent et écouter pour qu’ils vous parlent                                  


  Les parents sont bien souvent démunis face à l’éducation de leurs enfants… Partagés entre autoritarisme et laxisme, ils ne sont bien souvent pas conscients de l’existence d’autres approches éducatives bien plus valorisantes pour leur rôle de parent et beaucoup plus apaisantes dans la relation parent/enfant.


La conférence « Comment parler aux enfants pour qu’ils écoutent et écouter pour qu’ils vous parlent » se propose de donner des pistes de réflexions sur les différentes manières de réagir face aux multiples situations de la vie quotidienne qui génèrent souvent des conflits avec les enfants.


Au travers de cette conférence, vous découvrirez notamment l’importance d’être à l’écoute des émotions des enfants mais aussi des vôtres…
Vous découvrirez aussi qu’il existe des techniques concrètes, pratiques  et efficaces, accessibles à tous qui permettent de transmettre vos propres valeurs éducatives et d’établir (ou de rétablir) une relation plus sereine avec les enfants, sans violence et respectueuse des besoins de chacun.


Cette conférence animée par Josette Gabriel* est basée sur les ouvrages d’Adèle Faber et Elaine Mazlish mondialement reconnues pour leurs apports dans le domaine de la communication adulte/enfant ». Leurs travaux inspirés du psychologue Haim Ginott participent à l’action du Conseil de l’Europe en faveur du « soutien à  une parentalité  positive ».


Elle s’adresse à toute personne qui vit ou travaille avec des enfants  et qui s’est dit un jour « il doit bien y avoir une autre façon de s ‘y prendre ! » : parents, grands-parents, enseignants, éducateurs spécialisés, professionnels de la petite enfance (crèche, garderie, assistantes maternelles, animateurs en périscolaire…).


*Enseignante/Formatrice, animatrice de différents ateliers d’accompagnement à la Parentalité.


  CONFERENCE
                     « Comment parler aux enfants pour qu’ils écoutent ? »


                                 Vendredi 7 février 2014   à 17h30 


  

Mieux connaître le décodage biologique

MIEUX CONNAITRE LE DECODAGE BIOLOGIQUE
L’étude sur la relation entre le psyché et le physique de la maladie ne date pas d’hier. Déjà en 1890, un médecin anglais réalise au Cancer London Hospital une enquête statistique pour évaluer certains facteurs émotionnels dans l’apparition du cancer chez ses patients. Sur 250 cas étudiés, 19 seulement ne faisaient état d’aucune tension ou problème psychologique. En 1926, une psychothérapeute américaine conclut que l’apparition du cancer est liée à l’affect. C’est en 1940, que les médecins vont étendre leurs études aux autres maladies. Mais aucune publication en bonne et due forme n’est faite, c’est pourquoi la Médecine Officielle ne reconnait toujours pas ces liens ; sauf pour l’ulcère de l’estomac et certains troubles cutanés.
Le Docteur Ryke Geerd HAMER : le Docteur Hamer est un cancérologue célèbre en Allemagne. En 1978, pendant des vacances familiales, son fils Dirk est mortellemnt blessé. Quelques mois après il va déclencher un cancer des testicules et sa femme déclenche un cancer des ovaires. Il se dit que ces deux maladies ont un lien avec le décès de son fils. Il se lance alors dans de nouvelles recherches sur le lien entre le choc émotionnel et le cancer. 6500 cancéreux témoignent dans 100%  des cas de l’existence de ce lien. Il fait ensuite une deuxième découverte : Un même organe est toujours lié à un même ressenti émotionnel. Il existe une cartographie précise de chaque cancer. Il visualise également sur un scanner du cerveau toujours la même zone atteinte est toujours en relation avec un même organe. Ce qui déterminera avec certitude l’organe qui abritera le foyer  cancéreux.


Choc psychique    foyer cérébral
     ce qui montre que le cancer est  commandé par le cerveau
           Organes


Il adopte alors une stratégie thérapeutique : résoudre la situation à l’origine du choc ce qui provoque la régression de la maladie.
METTRE L’HOMME AU CENTRE DE SA GUERISON.
Sur les 6500 patients, le taux de survie est de 92% + de 5 ans après, sans traitement. Alors que le taux officiel est de 35%.Ensuite Hamer a étendu ses thèses à plus de 100 maladies vérifiées dans 100% des cas.
Le travail de guérison de Hamer :
Résolution du problème, EFT …Chirurgie si zone vitale
Alimentation saine (cf Breuss, Seignalet …) et Soutenir la biologie et la physiologie.
DIFFERENTES ECOLES : l’école belge , l’école canadienne, l’école française
DIFFERENTS DECODEURS : médecins, psychologues, naturopathes…
Bernard Tihon,S.Sellal, O Soulier, JJ Crevecoeur, Gérard Athias, Christian Flèche, Jacques Martel, Lyse BOURBEAU…
Parmi les conflits de l’être, on trouve le poids familial et le poids de l’expérience personnelle. Nous notons les Faits marquants positifs ou négatifs qui s’impriment sur l’individu.
Nous nous intéressons
Au type de maladie,
Au lien organes/émotions (d’après la médecine chinoise) : joie, colère, tristesse, peurs, réminiscence
A la localisation Droite/Gauche,Haut/bas, Membre Supérieur/Membre Inférieur
A la date anniversaire de l’événement
GRILLES DE LECTURE :
La fonction ou la particularité de la zone concernée
L’étymologie : latine, grecque, hébraïque, arabe
La symbolique
L’aspect culturel : textes sacrés, bible, coran, torah,… la mythologie
Les  jeux de mots, la phonétique, le langage des oiseaux , l’écoute du verbe…
DECODAGE DU PRENOM, DU SPORT, DE LA PROFESSION… Toutes les attitudes, comportements ou incidents de la vie peuvent trouver leur signification.
Tous les événements de la vie peuvent être interprétés sur les bases du décodage biologique mais nous devons garder la lucidité et ne pas se focaliser uniquement dessus. Le décodage biologique est une aide précieuse à la guérison et vient s’ajouter aux autres thérapeutiques.