Le Rooibos ou thé rouge

La récolte manuelle à la faucille assure une qualité et le respect de la taille. Après la récolte, les plantes sont coupées très finement puis étalées au soleil. La méthode de « transpiration » va donner ensuite à la plante son goût et sa couleur. Plusieurs tris successifs permettent de sélectionner la meilleure qualité : pour 4 tonnes de plantes fraîches, on obtiendra 400 kilos de Rooibos. Une pasteurisation à l’air chaud permettra une meilleure conservation.

Cette boisson ne contient pas de théine. Le rooibos ou thé rouge est riche en antioxydants et agit favorablement contre les rhumatismes, les maladies de coeur, la spasmophilie, l’allergie et l’hypertension. Il contient des vitamines C, E, A, des sels minéraux : calcium, magnésium, manganèse et du fer. Désaltérant, on peut le boire toute la journée. Il convient aux enfants et aux femmes enceintes. On peut le déguster nature ou aromatisé.

D’après le livre d’Arlette Rohmer, Wupperthal et son rooibos. Editions des Jardins de Gaïa.