Accueil » Nid d'infos » Bien-être » 16 insecticides naturels et sans risque

Boutique

Votre compte






Nouveautés

2 994.00 €
220.00 €
17.42 €
 
16 insecticides naturels et sans risque PDF Imprimer Envoyer

16 insecticides naturels et sans risque

insecticides naturels et sans risques

Contre les moustiques : l’huile essentielle de géranium rosat et de citronnelle

Pour repousser rapidement les moustiques, essayez l’huile essentielle de géranium rosat. Extraite des feuilles de la plante, cette solution 100 % naturelle est très efficace.

Mettre 1 goutte d’huile essentielle de géranium rosat mélangée à 10 gouttes d’huile végétale à 10 % et appliquer sur les parties exposées du corps (bras, jambes, torse). Renouveler toutes les 4 heures.

L’huile essentielle de géranium rosat peut aussi être utilisée pour soulager une piqûre (moustique, araignée, guêpe) à raison d’une goutte pure sur le bouton.

Vous pouvez également opter pour l’huile essentielle de citronnelle de Java.


En diffusion : 4 à 5 gouttes de citronnelle sur une soucoupe en verre ou en porcelaine près d’une source de chaleur.

En vaporisation : 4 à 5 gouttes de citronnelle

En application : 4 (enfant) à 6 (adulte) gouttes de citronnelle mélangées à 2 cuillères à café d’huile végétale. Appliquer sur les parties exposées du corps (bras, jambe, torse) et renouveler toutes les 4 heures.

A noter : L’huile essentielle de citronnelle soulage également les piqûres de moustiques (1 goutte sur le bouton).

Attention : L’utilisation de ces huiles essentielles est interdite pendant la grossesse et l’allaitement.


Contre les araignées : le savon noir

Le savon noir est un produit biodégradable, non polluant qui repousse efficacement et tue les araignées.

Verser 200 g de savon noir dans deux litres d’eau tiède. Laisser bien dissoudre. Ajouter 8 litres d’eau froide et mélanger énergiquement. Vaporiser dans la maison et/ou le jardin 3 ou 4 fois à 8 jours d’intervalle.

Le savon de Marseille est également utilisé pour repousser les insectes (10 cl de savon pour 1 litre d’eau).

 

Contre les guêpes et les taons : le lavandin et le girofle

Les guêpes et les taons peuvent être dangereux (notamment en cas d’allergie au venin) et infligent des piqûres très douloureuses. Pour les éloigner rapidement et pour longtemps, misez sur les huiles essentielles de citronnelle, de lavandin, de géranium et de girofle.

Dans un flacon de 10 ml, mélanger 3 ml d’huile essentielle de citronnelle, 3 ml d’ huile essentielle de lavandin, 3 ml d’ huile essentielle de géranium et 1ml d’ huile essentielle de girofle.

Verser ce mélange dans un bol d’eau chaude ou sur des morceaux de coton et laisser diffuser le temps nécessaire.

 

Contre les insectes en général : le bicarbonate de soude

Nettoyant, désodorisant, le bicarbonate de soude a bien des vertus. Derrière sa poudre blanche, fine et sans odeur se cache un puissant insecticide biodégradable et non toxique pour l’environnement.

Mélanger 1 cuillère à café de bicarbonate de soude avec 4 cuillères à soupe d’huile d’olive. Remplir un vaporisateur d’un demi-litre d’eau et ajouter le mélange. Pulvériser plusieurs fois par jour jusqu’à la disparition des insectes.

 

Contre les fourmis : la lavande et la menthe

Quand les fourmis sont installées, pas facile de les déloger. L’astuce : les huiles essentielles de lavande et de menthe poivrée. Les fourmis détestent leurs parfums.

Dans un vaporisateur, mélanger 5 gouttes d’huile essentielle de lavande, 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée et un quart de litre d’alcool à 40°. Pulvériser ensuite plusieurs fois par jour, là où passent les fourmis.


Contre les aoûtats : la menthe

Démangeaison, plaques rouges, fièvre… Se faire piquer par un aoûtat n’est pas une partie de plaisir. Et même si ces acariens ne sévissent qu’en juillet et en août (d’où leur nom), mieux vaut éviter de les croiser. Pour cela, utilisez de la menthe, de la mélisse ou de la citronnelle. Leur odeur est fortement répulsive.

Planter quelques pieds dans son jardin ou dans ses jardinières. Les aoûtats vivent surtout sur les graminées et les herbacées.

 

Contre les cafards et les blattes : le plâtre

Plutôt que d’essayer toute sorte de produits chimiques en vue d’exterminer définitivement les blattes et les cafards, optez pour le plâtre. Un, c’est un moyen naturel et sans risque pour la santé et l’environnement. Deux, c’est une solution radicale et rapide.

Mélanger 1 cuillère à café de plâtre à 1 cuillère à café de farine blanche et 1 cuillère à café de sucre en poudre. Verser le mélange sur le lieu de passage des insectes. Poser à côté une assiette plate avec de l’eau. En s’abreuvant, ils seront victimes d’occlusion intestinale. Recommencer jusqu’à disparition complète des blattes et des cafards.

 

Contre les mites : le cèdre

Oublier les boules de naphtaline (cancérigènes) et autres solutions toxiques pour lutter contre les mites ! Préférer plutôt les huiles essentielles de cèdre de l’Atlas, de cyprès, de lavande et de romarin à cinéole, tout aussi efficaces et surtout sans risque pour la santé.

Dans un flacon de 10 ml, mélanger par exemple 5 gouttes de cèdre de l’Atlas, 5 gouttes de cyprès, 5 gouttes de lavandes et 5 gouttes de romarin à cinéole. Verser ensuite le mélange sur des petits cubes en bois ou des pierres poreuses puis placer dans l’armoire, les tiroirs… Renouveler régulièrement, surtout en septembre (période d’éclosion des œufs).

 

Contre les puces : l’arbre à thé

Votre animal se gratte ? C’est probablement parce qu’il a des puces (leur salive irritante provoque des démangeaisons). Essayez les huiles essentielles d’arbre à thé, de lavandin et de litsée citronnée. Elles sont efficaces et surtout sans risque pour l’animal.

Dans un flacon de 100 ml, mélanger 10 ml d’huiles essentielles d’arbre à thé, 5 ml d’huiles essentielles de lavandin super, 10 ml d’huiles essentielles de litsée citronnée et suffisamment d’alcool à 90° pour remplir le flacon.

Vaporiser dans l’habitat, sur les coussins, dans le panier de l’animal, sur son collier et même à différents points de son pelage en période de risque (1 fois par jour et en ne vaporisant pas trop près des yeux). A faire au maximum 2 fois par semaine.

Contre les petits insectes : l’ail

Grâce à son odeur forte et persistante, l’ail fait fuir les petits insectes tels que les pucerons, puces et peut même aller jusqu’à les asphyxier.

Faire bouillir 2 à 3 gousses d’ail hachées dans un litre d’eau. Laisser infuser pendant 12 heures, puis filtrer. Verser dans un vaporisateur et pulvériser directement sur les insectes. Recommencer 3 fois à 3 jours d’intervalle. Effet garanti.


Contre les pucerons : les orties

L’ortie c’est LA solution contre les pucerons ! Victor Renaud, spécialiste du jardinage biologique, conseille son utilisation en macération.

Hacher 900 g à 1 kilo d’orties fraîches. Faire macérer 4 à 5 jours dans 10 litres d’eau. Filtrer puis diluer avant usage à raison de 1 litre de solution pour 10 litres d’eau. Mettre dans un vaporisateur et pulvériser sur les feuilles des plantes.

Refaire jusqu’à disparition complète des pucerons.

A noter : non diluée, la solution peut se conserver quelques jours à l’abri de la lumière et de l’air.

 

Contre les cochenilles : le liquide vaisselle

Besoin d’un insecticide pour repousser pucerons, cochenilles et autres petits insectes ? Plus besoin de chercher loin : utilisez du produit vaisselle de préférence écologique pour limiter les composants toxiques.

Comment l’utiliser contre les pucerons : Verser 1 cuillère à soupe de produit vaisselle dans un pulvérisateur rempli de 20 cl d’eau. Vaporiser sur les plantations chaque semaine, jusqu’à disparition des insectes.

Comment l’utiliser contre les insectes en général : Mélanger 1 cuillère à soupe de liquide vaisselle et 2 litres d’eau dans un pulvérisateur et secouez énergétiquement. Vaporiser sur les plantes chaque semaine, jusqu’à disparition des insectes.


Contre les chenilles et punaises : le pyrèthre

Chenilles, punaises, cochenilles, pucerons… Le pyrèthre de Dalmatie est une plante herbacée ayant un fort pouvoir insecticide. Ses fleurs contiennent des substances (appelées "pyréthrines") qui attaquent le système nerveux des insectes.

- Magasin de jardinage : le pyrèthre y est vendu sous forme liquide. Il faut bien respecter les consignes d’utilisation figurant sur l’emballage.

- Au jardin : Faire sécher les fleurs et mélanger une cuillère à café dans 500 ml d’eau dans un vaporisateur. Agiter vigoureusement et vaporiser sur la plante une fois par jour.

A noter : Le pyrèthre est inutile en traitement préventif. La préparation doit être conservée dans l’obscurité et au frais.


Contre les limaces : la rhubarbe

Les limbes (parties vertes des feuilles) de la rhubarbe constituent un puissant répulsif contre les limaces, les piérides du chou (sorte de papillon), les chenilles ou encore les pucerons. Elles sont d’ailleurs utilisées quotidiennement dans l’agriculture biologique.

Mélanger 1 kilo de limbes de rhubarbe dans 8 à 10 litres d’eau. Laisser macérer à l’ombre pendant au moins 24 heures. Filtrer et pulvériser 1 fois par jour pendant 3 jours.


Contre les aleurodes : la fécule de pommes de terre

Non toxique, la fécule de pommes de terre peut étouffer toutes sortes d’insectes (pucerons, aleurodes, piérides du chou…). Voilà pourquoi elle est utilisée par bon nombre de professionnels du jardinage à l’air libre et dans les serres.

Mélanger 30 g de fécule à 1 litre d’eau chaude jusqu’à entière dissolution. Verser dans un vaporisateur puis ajouter 1 cuillère à café de liquide vaisselle écologique. Secouer et vaporiser sur les plantes atteintes une fois par jour.

 

Source :

http://sante.planet.fr/environnement-16-insecticides-naturels-et-sans-risque.1579.102.html